Tamazgha

Arrêtés en Espagne, deux compagnons du Dr Fekhar risquent d’être livrés au régime algérien

Salah Abbouna à gauche et Khodir Sekkouti à droite

AT MZAB (SIWEL) — Salah Abbouna et Khodir Sekkouti, deux porte-paroles du MAM (Mouvement pour l’Autonomie du Mzab), ont été arrêtés à Mellila par la police espagnole.

Les deux militants mozabites ont réussi à quitter le pays d’At Mzab en 2015 alors que la police algérienne procédait à une vaste opération d’arrestation de dizaines de militants actifs et de cadre du mouvement autonomiste, dont son président, le Dr Kameleddine Fekhar.

Salah Abbouna et Khodir Sekkouti ont réussi à se réfugier au Maroc, d’où ils ont pu continuer leur activité militante, notamment pour exiger la libération de quelques 160 détenus politiques d’At Mzab emprisonnés, dans des conditions inhumaines, dans les prisons algériennes, où, d’ailleurs, trois mozabites sont décédés dont au moins deux à cause des tortures qui leur ont été affligées.

L’arrestation des deux représentants du MAM par la police espagnole a fait suite à un mandat d’arrêt international émis par l’Algérie et accusant les deux militants mozabites de « terrorisme ».

A souligner que les deux militants sont considérés comme réfugiés politiques par l’UNHCR (Le Haut Commissariat des Nations unis pour les réfugiés) et que d’anciens compagnons de Salah Abbouna et Khodir Skouti ont pu obtenir un statut de réfugiés politiques en France.

Une extradition des deux militants vers l’Algérie serait une atteinte grave aux droits de l’Homme de la part des autorités espagnoles.

nbb
SIWEL 091907 Jul 17 UTC

Partager ceci...
Arrêtés en Espagne, deux compagnons du Dr Fekhar risquent d’être livrés au régime algérien
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut