BOUZEGUENE (SIWEL) — Plus d’une trentaine de citoyens du village d’ « Iguersafene » dans la commune d’Idjeur , Bouzeguene , ont procédé dès ce matin à 7h à la fermeture du siège de l’APC, protestant, sur l’injustice et la bureaucratie de l’administration algérienne, suite à leur marginalisation dans la distribution d’aide aux habitats ruraux.

Un citoyen nous a informé que depuis 2014 qu’il a déposé son dossier et jusqu’à ce jour aucune réponse favorable. « Ils ont affiché récemment une liste de 150 personnes, et parmi eux, il y a des personnes qui ont déposé leurs dossiers derrière le mien, et ça fait des jours qu’on réclame, mais nos tentatives sont vaines avec la surdité des autorités », Confirme-t-il.

Ce matin vers 10 h, le chef de daïra qui était accompagné de la gendarmerie s’est rendu sur les lieux. Ils ont invité les citoyens à une table ronde dans le siège de l’APC pour discuter de ce calvaire qui dure depuis des mois. La réunion s’est achevée vers 12h40, avec un PV insatisfaisant pour les prestataires qui stipule sur une période de 10 jours comme délais pour la régulation de ce problème

Rappelons que le village d’Iguersafene a donné les meilleurs de ses enfants durant la guerre de 54-62 et n’a été recomposé que par l’ingratitude et le mépris de la part des autorités algérienne.
En 2015, il a été nommé village le plus propre à Tizi Wezzu. Il s’est distingué avec son autogestion de ses déchets et son indépendance vis-à-vis de l’ADE.

Au lieu d’encourager les villageois, les autorités algériennes essayent inlassablement de déstabiliser et d’entraver leurs démarches. Iguersafene ou le village des 99 martyres comme le surnomme quelques-uns, demeurera exemple à suivre pour les villages kabyles afin d’aboutir à leur indépendance vis-à- vis des autorités algériennes.

Ameghnas At yedjar

Partager ceci...
Des villageois d’Iguersafene, exaspérés, ferment l’APC d’At Yeğğar (Idjeur)
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut