MZAB (SIWEL) — L’acharnement sur nos frères Mozabites se poursuit, nous apprenons qu’une vingtaine de policiers algériens avec à leur tête, un officier, se sont présentés au domicile de monsieur Salah Abbouna, cadre du Mouvement pour l’autonomie du Mzab (MAM), alors que celui-ci est en exil au Maroc.

 

Après avoir interrogé le père de monsieur Abbouna, c’est son petit frère de 19 ans qui, de façon arbitraire, a été embarqué à la brigade.

Nous dénonçons ces méthodes dictatoriales, liberticides et le harcèlement étatique , qui dénotent du caractère raciste du régime algérien mais aussi de sa peur face au peuple mozabite, déterminé à arracher sa liberté confisquée.

Nous, comité de soutien au Dr FEKHAR et ses codétenus, assurons Mr Salah Abbouna de notre soutien indéfectible et de notre détermination à poursuivre notre objectif: la libération des détenus d’opinion du Mzab .

Paris le 02 décembre 2015

Pour le comité
Y.CHERAIOU porte-parole

SIWEL 021517 NOV 15

Partager ceci...