Terre brûlée

At Yesεad : Du brasier, ne reste que la colère

Photo prise le 12/07/2017 à At Yesεad (Ait Issad, Ifigha)

IFIGHA (SIWEL) — Au lendemain de ce funeste mercredi 12 juillet, les flammes ont repris de plus belle dans la localité At Yesεad (Ait Issad), à Iεezzugen, déciment et calcinant sur son passage les œuvres millénaires des hommes libres, Oliviers, arbres fruitiers, plantation et récoltes en tout genre, pénétrant et détruisant jusqu’aux cœur de villages ancestraux, les habitations des hommes intègres.

Il ne s’agit plus au lendemain de ce tragique événement de chercher les responsabilités, les incompétences et les incuries de la puissance coloniale mais simplement de faire état d’une situation qui ne peut plus durer. Il ne s’agit plus d’une énième négligence, mais d’un cas flagrant de non assistance à personne en danger et de la volonté d’anéantissement de la population qui de part son sacrifice à offert l’indépendance à un pays peu ou pas reconnaissant.

Nous ne comptons plus le nombre de blessés et ou de personnes aux prises part les flammes secourus par nos courageux citoyens. Nous ne reviendrons pas encore sur le peu de moyens mis à disposition par les autorités algériennes pour lutter contre cette catastrophe économique et écologique, mais que seul la population de notre territoire devra encore une fois affronter.

De part l’indépendance que nous vous avons offerte, rendez nous là notre !

Uzul, citoyen d’At Yesεad

SIWEL 161426 Jul 17 UTC

Partager ceci...
At Yesεad : Du brasier, ne reste que la colère
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut