Algérie : Enième atteinte à la liberté d’expression, un maire este en justice deux de ses administrés animateurs d’une page Facebook

TUVIRETT (SIWEL) — Deux administrateurs et de la page Facebook Chorfanews et webmasters du site internet chorfanews.com, viennent d’être poursuivis en justice par l’APC (Mairie, ndlr) de Chorfa dont le maire appartenant au parti RCD (Rassemblement pour la Culture et la démocratie), et ce, après la publication sur leur site et page Facebook, d’une vidéo montrant des malfaçons dans la réalisation d’un stade de proximité, selon plusieurs sources locales concordantes.

En effet, selon l’un des deux animateurs, Fouaz Aichaoui, qui a déclaré à la presse que «le maire a déposé une plainte contre eux pour s’être introduits dans une enceinte publique sans autorisation, en défonçant un cadenas», précisant qu’«une autre vidéo disponible à leur niveau montre clairement que le portail leur a été ouvert par le gardien en personne et que sur place, son ami montrait la qualité douteuse du béton de ce stade».

Une énième atteinte à la liberté d’expression qui a sidéré tous les citoyens de cette localité située à une soixantaine de kilomètres à l’est de l’une des principales villes kabyles, Tuvirett.

Toutefois, ce qui dérange les indus élus et les autorités coloniales algériennes, c’est que, six mois après la création du site de la page Facebook Chorfanwes.com, ces derniers sont devenus une référence en matière d’informations concernant la localité.

Pour rappel, cette énième inquisition contre la liberté d’expression, n’est pas la première pour la région de Tuviret. Puisque, au début de l’année sept animateurs de la page Facebook Granada City de Tuvirett, ont été estés en justice pour avoir publié un appel anonyme à la grève générale des commerçants pour protester contre la loi de finances 2017  du gouvernement colonial algérien qui prévoyait des mesures drastiques sur la vie socio-économique des citoyens.

anb/wbw
SIWEL 061948 Sep 17 UTC

Partager ceci...