Politique

En avril, je vote pour l’indépendance de la Kabylie, et idem en mai (communiqué d’Anzar Djabri)

COMMUNIQUÉ
EN AVRIL, JE VOTE POUR L’INDÉPENDANCE DE LA KABYLIE, ET IDEM EN MAI

Des élections se tiennent un peu partout dans le monde. Il y aura, par exemple, les élections présidentielles françaises et, de l’autre côté de la Méditerranée, les élections factices « algériennes ».

Et la Kabylie dans tout cela? Il est évidemment évident que les intérêts culturels, linguistiques, confessionnels, militaires, économiques, territoriaux, et autres du peuple kabyle ne seront sauvegardés et promus que par un État kabyle souverain (totalement autonome), historiquement et naturellement africain, démocratique, et laïc, mettant la Kabylie au dessus de tout et de tous. J’ai passé plus d’une année en Kabylie (de mai 2015 à septembre 2016) pour vérifier ce qui était pour moi une évidence.

Il est primordial que le peuple kabyle agisse en tant que nation et démontre qu’il est mûrement mûr à prendre sa destinée en main et fonder son État. Les occasions nous seront données ce seize (16) avril à Paris et quatre (4) jours plus tard dans les grandes villes de Kabylie. Ce sont Ferhat Mehenni et ses compagnons qui ont le courage politique nécessaire pour appeler un chat par son nom et ils ont tout mon soutien. Je soutiendrais quiconque portant la même cause même s’il venait d’une autre galaxie.

Cap sur l’indépendance de la Kabylie et mes salutations distinguées à toutes celles et à tous ceux qui appellent un chat par son nom, particulièrement à l’ancien des Abranis — à mes yeux, «Chemini» c’est «Chemin» et des points sur les «i»!

Cordialement,
Anzar Djabri

Sherbrooke, le 11 avril 2017
SIWEL 130655 Apr 17

Haut