Marche « Tuviret est kabyle » : réunion des trois Coordinations régionales du MAK-Anavad

TUVIRET (SIWEL) — Les coordinations Sud, Est et Ouest du MAK-Anavad ont tenu une réunion hier, 06 mai, à Tuviret dans le cadre des préparatifs de la marche de « Tuviret est kabyle » du 20 mai.

La réunion, qui a commencé à 13h, a réuni les présidents des trois coordinations ainsi que des membres des exécutifs et des coordinations universitaires.

Youcef Messouaf, Président de la coordination Sud du MAK-Anavad, dont relève Tuviret, a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux présents. Il a fait un rappel sur la répression féroce qui s’est abattue sur le 20 avril. Il a rappelé notamment que la police coloniale était prêts à les laisser marcher mais à une condition : Ne pas brandir les drapeaux kabyles, ni les slogans pour l’indépendance, ni les portraits du Président de l’Anavad.

Devant le refus catégorique des marcheurs, ceux-ci ont été violemment réprimé aussitôt qu’ils ont essayé de marcher. Une trentaine de citoyens et de militants ont été passés à tabac et conduits au commissariat. C’est ainsi la deuxième marche que les autorités coloniales ont réprimé à Tuviret, après celle de Yennayer, le 12 janvier dernier.

Les présidents de la CR Ouest et de la CR Est, respectivement, Rchida Ider et Kouceila Ikken, ont exprimé leur soutien aux militants de Tuviret et leur disponibilité à faire le nécessaire pour que cette marche soit une grande réussite. Ils se sont engagés à mobiliser le plus largement possible dans les régions de Vgayet et Tizi Wezzu.

Des commissions d’information, de sécurité et de logistique, entre autres, ont été décidées et des rendez-vous ont été fixés pour continuer les préparatifs.

D’autres sujets ont été abordés lors de cette réunion qui a touché toutes les 3 coordinations du MAK-Anavad en Kabylie. Youcef Messouaf a abordé le déroulement des élections législatives coloniales à Tuviret, qui ont été marquées par un saccage de la quasi-totalité des urnes par les citoyens.

Kouceila Ikken est revenu, entre autres, sur le cas de Lounis Kadim, que la Coordination MAK-Anavad d’Aqvu suit de près.

L’insécurité qui touche la Kabylie en général et la communauté étudiante kabyle en particulier a été également abordée. Des actions sont prévues. La nécessité de continuer la structuration des coordinations locales du MAK-Anavad ainsi que la nécessité d’aller vers plus de formation des militants a été également soulignées.

Après cette réunion, qui a pris fin à 17h30, les présents se sont rendus à Taqervust, auprès de la famille de Yacine Kourdache, l’étudiant qui a trouvé la mort dans des conditions non encore élucidées. Nous y reviendrons dans un prochain article.

nbb
SIWEL 071113 May 17 UTC

Partager ceci...