L’Anavad prépare le système éducatif de la Kabylie souveraine

Partant du postulat que ce sont bien les ressources humaines qui créent la richesse et non l’inverse, le gouvernement provisoire Kabyle en exil (Anavad) met la priorité sur l’éducation et la formation. La Kabylie souveraine doit former des citoyens responsables chez lesquels règne l’esprit rationnel et cartésien, l’ouverture sur le monde, l’aisance à affronter la mondialisation et la capacité à conquérir des espaces de rayonnement de la Kabylie dans le monde.

Conscient du rôle que jouent l’école et le savoir dans le développement et la qualité de vie des peuples, l’Anavad veut propulser et positionner la Kabylie parmi les pays du savoir, de l’économie propre et durable, de la maîtrise des technologies et de la science.

La Kabylie de demain, aspirant à un système éducatif adéquat, performant et en phase avec sa culture multi-millénaire et ses valeurs humanistes universelles afin que ses enfants puissent développer et révéler leur immense potentiel dans la créativité, la performance et l’innovation; dans le cadre des activités relatives au système éducatif Kabyle, le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche au sein du Gouvernement provioire kabyle en exil (Anavad), organise des ateliers de travail pour étudier et analyser les systèmes éducatifs les plus performants au monde dans l’optique de s’inspirer de ces modèles afin de concevoir et de proposer un système éducatif aussi performant et convenable pour la Kabylie.

Les systèmes sélectionnés pour ces travaux sont classés selon une répartition régionale des différents continents afin de pouvoir élaborer des analyses comparatives et pertinentes .

Pour chacun des systèmes éducatifs sélectionnés, un atelier de travail est organisé pour le présenter, conduire un débat constructif pour tirer profit et de s’inspirer de tout ce qui peut être adapté au cas de la Kabylie en tenant compte des spécifications Kabyles, valeurs sociales, capacité et besoins.

Pour ce premier communiqué, nous publions la démarche globale adaptée et la liste des systèmes éducatifs sélectionnés pour étude et analyse que vous pouvez lire ci-dessous et que vous pouvez télécharger ici au format PDF.

Citation
L’éducation et la formation professionnelle sont primordiales pour tout développement positif d’un pays et de sa stabilité sociale. L’éducation est considérée comme un élément important pour le développement des personnes et de la société. Un système éducatif performant est donc un élément majeur pour la construction d’un Etat stable et développé. Aucun pays au monde ne peut parvenir à la stabilité sociale, réduire la pauvreté et enclencher convenablement le développement économique sans investir adéquatement et sérieusement dans l’éducation et la formation professionnelle. Penser à mettre en œuvre un système éducatif performent, est l’une de nos priorités pour la Kabylie indépendante.

GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE
MAK-ANAVAD
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

COMMUNIQUÉ

UN SYSTEME EDUCATIF POUR LA KABYLIE
UN SYSTEME INSPIRE DES SYSTEMES LES PLUS PERFORMANTS AU MONDE SELON
LE CLASSEMENT (PROGRAMME) PISA

RESUME

Partant du postulat que ce sont les ressources humaines qui créent la richesse et non l’inverse, le gouvernement provisoire Kabyle « Anavad » met l’une de ses priorités sur l’éducation et la formation.

Nous vivons l’ère de l’économie du savoir, moteur de productivité et de toute croissance économique, où le capital immatériel (la connaissance et la compétence) présente un grand avantage compétitif. En effet, le développement et les performances économiques dépendent de plus en plus de la maîtrise des technologies et de l’innovation, du savoir, de l’éducation, de la formation de bonne qualité et de l’information pertinente.
Nous convergeons vers un monde où les ressources humaines ne font pas références à l’importance numérique de la population que possède un pays, mais à ce que celle-ci possède comme connaissances, savoir, compétences, expériences, expertise et engagement envers sa patrie.

Le peuple Kabyle doit impérativement s’inscrire dans l’universalité, la modernité et la mondialisation en s’ouvrant au monde développé pour mieux avancer, se permettre une bonne qualité de vie et avoir sa place parmi les nations développées.

Comme nous sommes un gouvernement de combat et de réflexion, tous nos travaux serviront comme base de référence et de travail pour bâtir progressivement, étape par étape (step by step) le futur l’État Kabyle. Nous utiliserons tous les moyens possibles et nous exploiterons intelligemment toutes les pistes pacifiques pour sauver nos enfants et toutes les générations futures des méfaits et des conséquences désastreuses du colonialisme arabo-islamique algérien et de ses stratégies diaboliques.

Il n’est jamais trop tard de lutter pour sa liberté et de
redémarrer dans le bon sens. L’indépendance de la
Kabylie n’est plus un rêve, c’est une évidence.

À l’indépendance de la Kabylie, le futur gouvernement Kabyle trouvera tous les outils nécessaires et utiles pour mettre en place un enseignement de qualité axé sur le respect, l’apprentissage, le savoir, la créativité, et l’innovation. Un système performant inspirés des pays développés et les plus civilisés, qui sera adopté aux valeurs de la société Kabyle en s’appuyant sur l’usage de tout le matériel pédagogique de pointe, les meilleures méthodes et techniques d’apprentissage, une éducation de qualité et au respect de nos valeurs sociales, un environnement de travail à l’image des hautes écoles des pays développés et civilisés (Finlande, Singapour, Allemagne, Canada, Suède, Norvège, Danemark, etc…).

SITUATION DE L’ECOLE ACTUELLE (REFERENCE A L’ECOLE ALGERIENNE)

› La Kabylie subit par la force toutes les conséquences désastreuses de l’école coloniale algérienne. L’école algérienne est une école sinistrée au niveau de tous ses paliers, du primaire à l’université et sur tous les plans.
› Les programmes d’études sont très faibles et inappropriés.
› Le système scolaire algérien est politiquement axé beaucoup plus sur l’endoctrinement idéologique des enfants que sur le savoir, l’apprentissage, et la créativité.
› Le mépris de la langue Kabyle dégradée au rang d’une langue ‘négligeable’. Même les langues étrangères sont mieux considérées, favorisées et prises amplement en charge par l’État algérien que la langue maternelle des Kabyles. Ceci constitue l’un des paramètres qui confirment que le peuple Kabyle est bel et bien sous la domination coloniale.
› L’éducation aux valeurs citoyennes et du civisme sont quasiment inexistants.
› L’absence du préscolaire. Conséquemment, la petite enfance n’est pas considérée, et non prise en charge.
› L’école est orientée vers l’opposé de la société. Un grand déphasage entre l’école et les valeurs universelles en général et les valeurs sociales Kabyles en particulier.
› L’école forme des chômeurs diplômés.
› Les diplômes ne reflètent aucunement le niveau des connaissances et du savoir requis.
› La tricherie est généralisée au niveau de tous les paliers de l’éducation et de la formation (du primaire à l’université). La tricherie et le copiage sont devenus une culture éducative en Algérie, une banalité. Tout à l’image du pouvoir algérien et de sa gouvernance.
› L’arabisation bat son plein et fait ravage dans les écoles de Kabylie. En outre du processus d’acculturation, d’arabisation forcée et dirigée, d’aliénation sous toutes ses formes, les élèves ne maîtrisent aucune langue enseignée à l’école aussi bien en parlé qu’en écrit.
› L’école algérienne est en régression accélérée et sans arrêt et sans limites.
› La propagation de l’agressivité et des actes de violence au niveau de tous les établissements scolaires : Écoles primaires, collèges, lycées, centre de formations, universités, etc.

>>> Les défauts de l’école algérienne sont
innombrables >>> Une catastrophe !
>>> L’effondrement de l’éducation, implique
automatiquement l’effondrement du pays. Vers
l’anarchie, la chute totale !

Avec ce simple constat évident et visible pour tout le monde, nous comprenons bien que l’école où vont les enfants de la Kabylie et la situation où se trouve la Kabylie sont inacceptables. Il est donc, urgent que le peuple Kabyle prenne conscience des conséquences désastreuses d’un tel système sur l’avenir de nos enfants et de prendre position pour soutenir et rejoindre la lutte et le combat pacifique menés par le MAK et l’Anavad pour l’indépendance de la Kabylie. L’indépendance de la Kabylie est la seule et l’unique alternative pour sauver ce qui reste de nous. Autrement, le reste est juste une perte de temps et d’énergie. Nous devons cesser de reproduire les erreurs du passé. Car on ne peut réussir un changement positif dans la continuité négative ‘la régression’. La rupture est plus qu’une nécessité, elle est impérative. La Kabylie doit retrouver sa liberté, son indépendance et bâtir son État pour assurer sa stabilité, garder son identité, ses valeurs, sa langue, assurer par ses propres enfants sa sécurité sur tous les plans, et d’entamer le bon chemin pour son développement et son épanouissement.

UN SYSTÈME ÉDUCATIF INSPIRÉ DES SYSTÈMES LES PLUS PERFORMANTS (PISA) POUR LA KABYLIE

Dans le cadre du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de l’Anavad, l’une de nos missions prioritaires est de travailler dans la réflexion pour concevoir et proposer un système éducatif performant et adéquat pour la Kabylie de demain en s’inspirant des meilleurs systèmes au monde selon le classement PISA [ Program for International Student Assessment ].

Comme nous sommes conscients que l’indépendance de notre pays, la Kabylie n’est pas à court terme, nous
travaillons aussi en parallèle et dans le même sens sur la réalisation et la mise en ligne de l’École Numérique (virtuelle) Kabyle afin de permettre aux enfants et aux étudiants Kabyles de profiter des avantages des technologies de l’information, d’améliorer leur niveau de connaissances et de perfectionnement.

Notre démarche adoptée et à suivre, est de s’inspirer des systèmes éducatifs les plus performants au monde selon les évaluations PISA dans l’optique de concevoir un système convenable et performant pour la Kabylie.
Dans notre démarche, nous travaillons avec des compétences Kabyles, des universitaires, des professeurs et des chercheurs de tout horizon qui collaborent et contribuent avec nous. Nous sommes fières et honorés d’avoir la chance de travailler avec de telles compétences.

Globalement, la démarche empruntée est illustrée sur la figure suivante :

Étape 1 : Sélection des systèmes éducatifs les plus performants – programme PISA

Dans notre sélection, nous nous sommes basés sur la répartition régionale des différents continents afin d’élaborer des analyses pertinentes et comparatives.

>>> Recherche documentaire et collecte de références officielles Pour chacun des pays choisis, nous avons réalisé des recherches documentaires qui nous serviront comme base de références pour nos analyses.

Étape 2- Assignation des dossiers aux compétences Kabyles pour étude, analyse et recommandations
pour la Kabylie

Cette étape consiste à proposer les dossiers aux compétences Kabyles volontaires pour étudier et analyser le
système choisi. Par la suite, un atelier de travail est organisé pour présenter globalement le système, apporter des ajustements suite aux débats et recommandations des participants, et finalement élaborer un dossier synthétique qui sera déposé au niveau de l’Anavad pour la suite des travaux.

Étape 3- Ajustements suite aux ateliers de travail

Pour chacun des systèmes éducatifs sélectionnés, un atelier de travail est organisé pour le présenter, conduire un débat constructif dans l’optique de tirer profit et de s’inspirer de tout ce qui peut être adapté au cas de la Kabylie en tenant compte des spécifications Kabyles. Des résolutions et des recommandations sont élaborées après chaque atelier de travail.

Étape 4- Consultation au niveau globale

– Compiler les différentes synthèses déposées après les ateliers de travail et faire une synthèse de toutes
les recommandations formulées ;
– Élaborer une analyse comparative.
– Piloter une analyse critique du cas actuel de la Kabylie ;
– Analyser globalement le volet socioculturel de la Kabylie pour faire sortir les besoins relativement à
l’éducation et la formation ;
– Élaborer globalement une approche comparative (Kabylie, pays développés).
– Organiser et encadrer les consultations et les expertises, et faire la synthèse de tous les travaux;
– Contribuer à l’harmonisation des orientations et des activités en s’alignant sur les politiques de l’Anavad et
avec les besoins réels de la Kabylie (économiques, sociaux, culturels et autres);
– Élaborer un dossier d’aide à la conception globale du système éducatif de la Kabylie.

Étape 5- Conception du système éducation de la Kabylie

Les travaux et les réflexions sur ce volet seront basés sur le dossier élaboré lors de l’étape4, les différentes synthèses et réflexions issues des ateliers de travail. Une structure globale et des orientations seront élaborées dans l’optique de schématiser le futur système éducatif de la Kabylie. Les détails relatifs aux programmes d’enseignement, aux méthodes pédagogiques, aux techniques de l’éducation et autres seront traités dans le cadre de l’étape suivante.

Étape 6- Consultation au niveau détail – pédagogique

Pour cette phase, nous ferons intervenir les spécialistes, les chercheurs en pédagogie, en sciences de l’éducation, en formation professionnelle et universitaire dans l’objectif de relater les programmes adéquats pour tous les niveaux de l’enseignement et de la formation ainsi que les nouvelles méthodes et les techniques d’apprentissage de niveaux comparatifs aux pays développés et civilisés.
Le tout sera présenté au premier ministre de l’Anavad pour validation, et par la suite au président pour l’approbation.

Comme l’indépendance de la Kabylie n’est pas dans le court terme, et pour ne pas perdre du temps dans l’attente, nous allons commencer à appliquer certains programmes du futur système au niveau de l’école numérique Kabyle dont la plateforme technologique est déjà prête.

Dans les premières applications, nous allons :
– Lancer des consultations et des réflexions pour faire sortir et définir les besoins de la Kabylie en main-d’œuvre qualifiée pour son développement économique à court et moyen terme ;
– Faire une étude des potentialités économiques de la Kabylie dans l’optique d’élaborer et de développer des
programmes de formation et de recherche ciblant ces potentialités ;
– Mettre en place des programmes sociaux (en collaboration avec d’autres ministères) afin de réunir les
meilleures conditions pour la scolarisation et le développement des compétences (programmes d’assistance
aux élèves et aux parents).

CONCLUSION

La Kabylie de demain, aspire à un système éducatif adéquat, performant et convenable à sa culture afin que ses enfants puissent réaliser leur plein potentiel de leur naissance à leur vie d’adulte.
L’école Kabyle sera axée sur l’utilisation et la généralisation de notre langue Kabyle pour la sauvegarder et la développer.

Les enfants apprennent beaucoup mieux dans leur langue maternelle, et développent rapidement leur intelligence et solidement leur personnalité.

Dans nos prochains communiqués et articles, nous parlerons avec plus de détails sur l’Importance de la langue maternelle dès les premiers jours de l’enfant à l’école.

L’école et l’éducation sont les bases de toutes les réussites

Dans un pays qui se respecte et songe à son développement et à l’épanouissement de ses citoyens, l’éducation et la formation fournissent la matière première et inépuisable pour saisir les opportunités qu’offre l’intelligence et le savoir. La première richesse de la Kabylie est dans ses ressources humaines. Ces ressources qui ont prouvé leur réussite partout dans le monde là où les conditions leur sont favorables. Avec l’indépendance de la Kabylie, nous serons capables de créer ces conditions favorables, chez nous, en Kabylie.

Actuellement, nous, nous sommes un gouvernement de combat et de réflexion. Nous sommes engagés à lutter pacifiquement par nos idées, nos réflexions et notre intelligence pour libérer le peuple Kabyle du sousdéveloppement et du colonialisme dont il est victime, et le conduire vers un avenir prospère et d’épanouissement.

L’avenir de la Kabylie est entre les mains de ses jeunes. Bâtissons le tout en perspective, pour l’avenir de nos enfants : l’avenir de notre Kabylie.

En travaillant ensemble, nous pouvons réaliser la vision « vivre en Paix et atteindre l’excellence ». Nous pouvons donner à nos enfants l’occasion de réaliser leur plein potentiel. Nous pouvons soutenir leur réussite à l’école et dans la vie, et bâtir notre société sur le respect, le savoir, pour la paix et la meilleure qualité de vie. Ensemble, munis d’objectifs ambitieux et réalisables, nous tirerons profit de nos réussites. Pour plus de détails sur nos plans d’action, nous vous suggérons de consulter la déclaration de « Politique générale du Premier ministre Zidane Lafdal » : https://www.siwel.info/declaration-de-politique-generale-du-premier-ministre-zidane-lafdal_53955.html

Tanmirt, afud igarzen.

Ḥemmu At Σli (ⵃⴰⵎⵓ ⴰⵝ ⴰⵄⵍⵉ, Hamu At Ali)
Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad)

>>> Les présentations sur les systèmes éducatifs analysés et présentés lors des ateliers de travail seront publiées en format web, et en format pdf pour celles et ceux qui désirent les télécharger et les garder en format imprimable.

Nous publions dans les prochaines semaines, les présentations relatives aux :
1- Système éducatif de la Finlande;
2- Système éducatif du Singapour;
3- Système éducatif du Québec (Canada);
4- Système éducatif de l’Ontario (Canada);
5- Système éducatif de l’Allemagne.
>>> Les autres suivront.

SIWEL 231645 JUL 18

Partager ceci...