Injustice et inquisition

La police coloniale tente de dissuader les jeunes de Tazmalt de rejoindre le MAK-Anavad

TAZMALT (SIWEL) — La police coloniale, s’étant rendue compte de l’efficacité de la jeune coordination MAK-Anavad de Tazmalt, a usé hier d’un subterfuge pour essayer de faire peur aux jeunes de la localité afin de les dissuader de se rapprocher de la coordination.

En effet, des agents de la police coloniale se sont rendus sur les gradins du stade communal, hier 12 mai, en plein match et sont allés voir pratiquement tous les présents pour leur demander s’ils ne connaissaient pas des personnes qu’ils recherchaient. Leur montrant à chaque fois une photo des individus et en précisant : « Ce sont des militants du MAK et nous les recherchons ».

Évidemment, les jeunes qui ont reconnu les militants ont fait semblant de ne pas les connaître.

Pour la coordination locale du MAK-Anavad, la police algérienne ne cherche qu’à impressionner les jeunes de Tazmalt pour leur faire croire que rejoindre la coordination serait un crime. « Nous commettons des crimes en plein jour à coups de tracts et de drapeaux kabyles », a ironisé un militant de la coordination.

En effet, cette structure qui existe depuis quelques semaines seulement a réussi deux actions de proximité, où elle s’est rendue dans une dizaine de villages de la localité pour distribuer des fascicules sur l’indépendance de la Kabylie et échanger avec les citoyens.

Lire aussi :

La Coordination MAK-Anavad de Tazmalt a distribué un millier de fascicules pour l’indépendance
La coordination MAK-Anavad de Tazmalt continue sa campagne de proximité à At Mlikec

nbb
SIWEL 140009 May 17 UTC

Partager ceci...
La police coloniale tente de dissuader les jeunes de Tazmalt de rejoindre le MAK-Anavad
1 Comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut