Ferhat Mehenni saisit l’Unesco pour soutenir le boycott de la langue arabe en Kabylie

EXIL (SIWEL) — Comme annoncé lors du rassemblement tenu le 27 Octobre dernier à la place de la République pour soutenir le boycott de la langue arabe en Kabylie, le Président du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad), Mass Ferhat Mehenni, a adressé un courrier à la directrice générale de l’Unesco, Mme Audrey Azoulay.

Solliciter l’UNESCO n’est pas fortuit. L’Organisation est le seul organe des Nations Unies ayant pour mission de traiter de l’Education, sous tous ses aspects. Conçu comme une feuille de route, le cadre d’action de l’UNESCO encourage le plein respect du recours à la langue maternelle dans l’enseignement et l’apprentissage, qui revêt une importance particulière pour les peuples autochtones.

Après avoir dressé la situation désastreuse, dans laquelle le pouvoir colonial algérien a fait plonger la Kabylie, le Président de l’Anavad invite l’UNESCO à user de ses prérogatives pour protéger les droits linguistiques et culturels du peuple kabyle, et à examiner les cas des violations de ces mêmes droits en Kabylie par l’Algérie depuis plus d’un demi-siècle.

wbw
SIWEL 061200 NOV 18

Partager ceci...