Village Colonel Amirouche : Drapeaux kabyles arrachés par les gendarmes coloniaux algériens
AQVU (SIWEL) — Les militants du MAK du village du Colonel Amirouche (ex Riquet) ont constaté ce mercredi 28 mars vers 4 heures du matin qu’une brigade de 20 gendarmes algériens se sont rendus au village pour retirer les drapeaux kabyles levés aux abords de la RN26.
Quelques jeunes Kabyles qui étaient dans un café ont essayé de parlementer avec le chef de la brigade pour essayer de le convaincre de ne pas les retirer, en leur expliquant que ces actes ne font que renforcer leur détermination et aussi celle des citoyens du village.
C’est alors que le chef de brigade leur a demandé s’ils « surveillaient les drapeaux » ajoutant que si ce n’était qu’eux, ils ne feraient rien mais comme il y’aura une visite du Wali (préfet, ndlr), s’il voyait les drapeaux kabyles, ils risquaient de perdre leur place.
A noter que le maire de la commune d’Aqvu ayant refusé de leur prêter un camion avec une nacelle et un chauffeur communal et que si les gendarmes coloniaux algériens insistaient pour refaire ce qu’ils avaient déjà fait le 04 mars dernier, il a menacé de démissionner.
Rappelons que le c’est le 28 mars 1959 que le Colonel Amirouche est tombé au champ d’honneur, ce héros kabyle vendu par les Arabes algériens à l’armée française qui lui avait tendu une embuscade.
wbw
SIWEL 281730 MAR 18
Partager ceci...