Sélectionner une page

PARIS (SIWEL) — L’une des étoiles de la chanson folklorique kabyle, Taous, a fait une intervention en faveur du projet prôné par Ferhat Mehenni et le MAK-Anavad, tout en répondant à la députée islamiste algérienne Naïma Salhi, qui a qualifié le Président de l’Anavad de « terroriste » et qui a appelé le pouvoir algérien à sévir contre les indépendantistes kabyles.

En effet, lors de la conférence animée par Racid At Ali Uqasi sur le projet TQ5, au Jazzy Jazz, à Paris, le 15 octobre dernier, la chanteuse Taous, qui a pris part à cet événement en solidarité avec le projet d’une chaîne de télévision kabyle, n’a pas mâché ses mots contre la députée algérienne islamiste pro-polygame : « Si Ferhat Mehenni est un terroriste, alors je le suis également à ses côtés », a-t-elle martelé avant de rappeler les sacrifices que l’actuel Président de l’Anavad a consenti pour défendre les libertés, et ce depuis les années 70 à nos jours.

La chanteuse Taous a également confié qu’elle ne croyait pas au projet politique de Ferhat Mehenni dans le passé mais qu’elle a fini par être convaincue qu’il n’y a qu’une république kabyle qui peut sauver la Kabylie et ses enfants : « Félicitations mon cher frère, je suis avec toi  Ferhat. Je le dis en mon âme et conscience » a-t-elle déclaré, visiblement émue. Elle a fini son intervention en appelant les kabyles à l’union : « Rien que ce que subit Ferhat Mehenni en ce moment , doit pousser tous les kabyles à s’unir ».

maa/wbw
SIWEL 171248 Oct 17 UTC

Partager ceci...