VGAYET-Béjaïa (SIWEL) — Le conseil de wilaya Snapap du secteur des communes de la wilaya de Vgayet a décidé, à l’issue d’une réunion tenue le 27 janvier dernier, d’une grève de trois jours les 21, 22 et 23 février.

 

La section syndicale des communaux de Vgayet dénonce dans une déclaration ayant sanctionné sa réunion « les atteintes aux libertés syndicales et au droit de grève et les manœuvres dilatoires des pouvoirs publics ».

Les communaux de Vgayet protestent également contre la non-prise en charge de leurs revendications pourtant maintes fois réitérées. Des revendications socioprofessionnelles des travailleurs des cinquante-deux communes de la wilaya qui souffrent quotidiennement de la « dégradation vertigineuse de leur pouvoir d’achat et de la précarité de l’emploi ».

Selon les rédacteurs du communiqué, rien n’a été fait jusqu’à maintenant par le ministère de tutelle pour satisfaire les revendications des communaux. « À ce jour, aucun projet de statut particulier ni de régime indemnitaire n’a vu le jour », soutient le conseil de wilaya Snapap du secteur des communes de Vgayet dans sa déclaration.

Le conseil de wilaya Snapap des communaux de Vgayet condamne au passage « le mépris » affiché à l’endroit des travailleurs en leur fermant les portes du dialogue. Les communaux déplorent également leur « marginalisation et leur exclusion » dans les dernières augmentations salariales et dans la classification catégorielle dans la nouvelle grille des salaires de la fonction publique.

Face à cette situation, le conseil syndical Snapap appelle les communaux à se mobiliser et à répondre massivement à la grève nationale de trois jours pour exiger la satisfaction de leurs revendications légitimes, dont « la revalorisation du point indiciaire, la, promulgation du statut particulier et le régime indemnitaire des communaux, la retraite sans condition d’âge, la défense des libertés syndicales et du droit à la grève et l’intégration des vacataires et des contractuels ».

ss
SIWEL 191625 FEV 11

Partager ceci...