Vaste campagne de l’Institut Kurde de Bruxelles contre la Répression politique en Turquie : La Kabylie solidaire

BRUXELLES (SIWEL) — L’Institut Kurde de Bruxelles initie dès ce 25 octobre, une vaste campagne de sensibilisation et de mobilisation contre la répression politique en Turquie et en faveur d’une démocratisation de ce pays, ouvertement hostile aux revendications légitimes du Peuple Kurde.

Une plate forme a été rédigée pour cadrer cette campagne de solidarité, appelée #SOSTurkey, avec l’engagement de plusieurs organisations européennes, dont la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) , l’Université de Gand, la Vice-présidente du PEN Belgique, des sénateurs qui ont signé la pétition avec le Représentant Diplomatique de la Kabylie pour le Benelux: Augustin Atcheba.

L’Institut Assyrien de Belgique, en même temps que le Congrès national du Kurdistan, apportent leur soutien et leur présence à cette réunion inaugurée dès ce 25 octobre, à l’Universite de Gand.  Elle doit être poursuivie le lendemain au Centre International de Presse à Bruxelles, et clôturée le 7 novembre à la Maison des Parlementaires, par une prise de parole des différents acteurs de cette manifestation.

Parmi les objectifs fixés à ces différents rendez-vous, figurent-notamment- la libération immédiate de tous ceux qui sont emprisonnés pour leur opinion ou leur conviction politique. Dans un cadre plus large , les pétitionnaires de la plateforme demandent que cessent les opérations militaires turques et que soit retenue une solution politique à la « question kurde ». La même préoccupation retient le principe de garantie des Droits des Peuples et de toutes les Communautés ethniques religieuses, afin de préserver leur langue, leur culture, leurs croyances et choisir leurs représentants.

Naturellement, ces préoccupations rejoignent largement celles des kabyles, en réponse aux agressions et arbitraires à l’encontre des souverainistes en Kabylie.

Mas Atcheba
SIWEL 250756 Oct 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire