PARIS (SIWEL) — L’Airbus A319 d’Air France assurant le vol AF1554 entre Paris CDG et Alger ce dimanche matin a dû tourner pendant près d’une heure dans un circuit d’attente à une altitude de 5 500m au large de la Kabylie avant d’atterrir à l’aéroport d’Alger à 10h39 locale, à cause d’un épais brouillard recouvrant Alger depuis l’aube de ce dimanche

 

L’avion a décollé à 7h39 avec 19 minutes de retard de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, destination l’aéroport international d’Alger où il était prévu d’atterrir à 9h35, ce qu’il fit à 10h39 soit avec plus d’une heure de retard.

Quant à la direction de l’aéroport d’Alger qui a avancé ce matin que l’avion de la compagnie aérienne française a « disparu des radars de l’aéroport à cause des mauvaises conditions métérologiques », elle a affirmé que « plusieurs vols ont été suspendus en raison de brouillard intense et persistant au dessus de la baie d’Alger ».

Catastrophe évitée de justesse ce dimanche matin grâce au professionnalisme du pilote d’Air France qui ne pouvait se fier aux aiguilleurs du ciel algériens… car un simple brouillard et Alger est aveugle et… sourde

Contacté par Siwel, Air France a confirmé cette information

Les pilotes, avec l’autorisation des contrôleurs aériens, parent à une mauvaise météo ou à un embouteillage du ciel, en tournant leurs avions tournant tous dans le même sens dans des circuits d’attente formant des "piles d’assiettes" et en effectuant des trajectoires en forme d’hippodrome.

https://www.flightradar24.com/data/flights/af1554/#bdbeb25 https://www.flightradar24.com/data/flights/af1554/#bdbeb25

wbw
SIWEL 111333 DEC 16
Partager ceci...