ATTOUCHE (SIWEL) — Alors que son mari était séquestré par la police coloniale dans un commissariat à Boudouaou, où il subissait des insultes et des menaces, Rachida Ider a été surprise de remarquer trois individus, dans la matinée d’aujourd’hui, 02 février, photographier leur domicile alors qu’elle se trouvait à l’intérieur. Des policiers en civil, selon nos informations.

 

« Ils étaient trois et ont pris des dizaines de photos de notre domicile par tous les côtés » nous a appris Rachida Ider, qui essayait de joindre au même moment son mari arrêté à Boudouaou et qui ne donnait plus aucun signe.
Elle s’est également aperçue qu’une voiture de la gendarmerie coloniale était stationnée en bas de la rue à côté de chez elle. Elle est partie, quelques temps après que les individus se sont éloignés de la maison du jeune couple.

L’acharnement de la police coloniale contre la Présidente de la Coordination Régionale Ouest du MAK-Anavad, Rachida Ider, son mari et tous les militants du MAK-Anavad, qui n’a pas connu de répit depuis le début de l’année dernière (2016), s’est intensifié ces dernières semaines.

nbb
SIWEL 022204 FEV 17

Partager ceci...