TIZIT (SIWEL) — Fidèle à son acte d’allégeance envers l’Etat colonial algérien, le Bachagha Ould Ali Lhadi a accompagné le ministre algérien de la culture ainsi que le wali de Tizi-Ouzou pour soi-disant rendre hommage à l’artiste kabyle Taleb Rabeh, décédé le mardi 22 décembre en Kabylie.

Les deux ministres algériens se sont retrouvé sous la banderole portant comme message  » Taleb Rabeh (1930-2015) Tagejdit n yedles aqvayli « , c’est à dire « Taleb Rabeh (193-2015), pilier de la culture kabyle » et non pas « algérienne »….

Et signe, on ne peut plus significatif de la volonté du peuple kabyle de retrouver son authenticité kabyle et amazighe, la banderole a été accrochée aux mats à l’entrée du village sur lesquels ont été hissé le drapeau kabyle et le drapeau fédéral amazigh.

 

L’image, qui vaut son pesant d’or, est annonciatrice de la libération prochaine de la Kabylie du joug arabo-islamiste algérien.

Le village de Tizit est porté en village emblématique de la Kabylie libre et souveraine quand bien même les représentant du colonialisme algérien se permettent encore de venir verser des larmes de crocodiles sur une culture et une identité qu’ils s’attellent à anéantir depuis 1962.

zp,
SIWEL 251402 DEC 15

Partager ceci...