Tizi Ouzou (Siwel) — ils étaient ce matin, mardi 8 février, quelque deux mille étudiants de la faculté des Sciences juridiques, à battre, de nouveau, le pavé des rues de la ville des Genêts pour revendiquer essentiellement « le maintien du magister et l’ouverture du CAPA (certificat d’aptitude à la profession d’avocat) ».

 

Tizi-Ouzou : marche des étudiants des sciences juridiques
La marche des juristes s’est ébranlée du portail principal du campus ex-Hamlet aux environs de 11 h. Les étudiants ont brandi des banderoles sur lesquelles on pouvait lire, notamment : « CAPA, Assa Azeka ! », « pour l’ouverture de la post graduation », « pour une justice équilibrée » et « une presse libre et non contrôlée ».

Encadrés par les services de sécurité, les étudiants de la faculté des Sciences juridiques passeront par la grande rue pour rejoindre la Cour de justice de Tizi-Ouzou, en scandant des slogans hostiles aux responsables de l’Université et à ceux du ministère de l’Enseignement supérieur. Ils dénonceront à l’occasion les tentatives de récupération de leurs marches initiée par la Coordination locales le 1er février dernier.

Après une minute de silence, observée à la mémoire de Kamel Amzal et tous les martyrs de la démocratie et un sit-in devant la Cour de justice, ponctué par la lecture d’une déclaration du comité estudiantin, les étudiants se sont dispersés dans le calme avec le mot d’ordre « jusqu’au bout pour la satisfaction de nos revendications ».

aai
SIWEL 081826 FEV 11

Partager ceci...