TIZI-OUZOU (SIWEL) — La section UGTA du centre de formation d’Ath Ouacif en Kabylie vient d’annoncer sa démission de ce syndicat.

 

Dans une déclaration signée par son secrétaire général, M. Kaci Mohend Aomar, la section UGTA de Ouacif a indiqué que « les pauvres salariés du CFPA perdent chaque mois une somme de 900 DA de leur salaire. Une situation vécue comme une situation anodine, alors que la centrale syndicale n’a cessé et ne cesse de claironner que le SMIC est de 15 000 DA, alors que ces travailleurs reçoivent 13 400 00 DA de salaire, avec une augmentation de 500 DA seulement !  »

Ceci est vu par les concernés comme un mépris affiché par la centrale syndicale à l’endroit des travailleurs.

« L’Union nationale des travailleurs algériens (UGTA) tourne le dos au peuple en général, et aux travailleurs en particulier, mais s’empresse à soutenir publiquement les tenants du pouvoir qui exploite le syndicat comme une caisse de résonance politique. », concluent les rédacteurs de la déclaration.

ll
SIWEL 131530 FEV 11

Partager ceci...