TIZI-OUZOU (SIWEL) — Des dizaines de gardes communaux, venus des quatre coins de la wilaya ont tenu un sit-in devant le siège de la wilaya, durant toute la matinée d’aujourd’hui, dimanche, pour protester contre les nouvelles décisions prises par les autorités algériennes concernant leur réaffectation vers d’autres tâches.

 

Tizi-Ouzou : les gardes communaux organisent un sit-in de protestation
Lors de leur sit-in, les gardes communaux ont tenu à protester « contre la décision de redéploiement de ce corps et sa réaffectation pour servir dans les rangs de l’ANP », ou « comme agents de sécurité au sein des administrations publiques ». Les protestataires ont, également, demandé l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles.

Les gardes communaux ont, à l’occasion, dénoncé ce qu’ils qualifient de « mépris » et « d’ingratitude » des autorités algériennes à leur égard. S’estimant lésés par les mesures prises concernant leur réaffectation, ils menacent, selon des déclarations recueillies sur place par Siwel, « d’investir la rue si les pouvoirs publics n’accèdent pas à leurs doléances ».

Le sit-in a été levé aux environs de la mi-journée.

Une délégation représentant les protestataires a été reçue par un responsable du cabinet du wali.

Le corps de la garde communale a été créé au début des années 90 pour contrer le terrorisme islamiste.

Les gardes communaux sont aujourd’hui « à la croisée des chemins », estiment-ils, car l’État « veut se débarrasser d’un corps qu’il a créé et qui devient gênant pour la politique de réconciliation nationale qu’il a prônée en direction des terroristes islamistes qu’il a graciés », ajoutent-ils.

kt
SIWEL 271428 FEV 11

Partager ceci...