La jeune romancière trilingue Dihya Lwiz n’est plus : une belle âme nous a quittés

La jeune romancière trilingue Dihya Lwiz n’est plus : une belle âme nous a quittés

On

IGHZER AMOKRANE (SIWEL) — Elle écrit en kabyle, en français et en arabe, elle n’a que 32 ans, et vient de décéder des suites d’une maladie. Dihya Lwiz, de son vrai nom Louiza Aouzelleg, fait partie de ces rares écrivains kabyles qui…