Maîtres Kader Houali et Soufiane Dekkal relâchés après leur arrestation arbitraire à Alger

Maîtres Kader Houali et Soufiane Dekkal relâchés après leur arrestation arbitraire à Alger

On

Kabylie (Siwel)—  Les deux avocats, Maître Soufiane Dekkal et Maître Kader Houali, arrêtés ce dimanche 24 février 2019 à Alger, ont retrouvé leur liberté après avoir été embarqués arbitrairement au commissariat d’El-Harrach. Une énième agression et arrestation arbitraire contre les militants des droits humains! On vient juste…

Arrestation arbitraire de Younes Yahou par les forces de répression algériennes

Arrestation arbitraire de Younes Yahou par les forces de répression algériennes

On

MONTREAL (SIWEL) — La coordination régionale du MAK-Anavad Amérique du Nord exprime son indignation et dénonce fermement l’arrestation arbitraire de notre camarade Younes Yahou par les forces de répression algériennes. Younes Yahou a été arrêté par la police coloniale algérienne le mercredi…

Urgent : Trois militants souverainistes de Tala Athmane arrêtés

Urgent : Trois militants souverainistes de Tala Athmane arrêtés

On

TIZI WEZZU (SIWEL) — Trois militants du MAK-Anavad du village de Tala-Σetman (Tala Athmane) ont été arrêtés à leurs domiciles par la police coloniale algérienne ce vendredi après-midi. Information confirmée par Masa Rachida Ider, la présidente de la Coordination régionale MAK-Anavad de l’Ouest….

Alerte : agression et arrestation d’une vingtaine de militantes et de militants à Tizi Wezzu

Alerte : agression et arrestation d’une vingtaine de militantes et de militants à Tizi Wezzu

On

TIZI WEZZU (SIWEL) — Une vingtaine de militants du MAK-Anavad, pour la plupart des étudiants, ont été arrêtés vers 23h30  face à la mairie de Tizi Wezzu, moins d’une heure après le début d’une campagne d’affichage pour la Journée de la nation…

Trois nouveaux cas de harcèlement policier contre les militants du MAK-Anavad

Trois nouveaux cas de harcèlement policier contre les militants du MAK-Anavad

On

RÉPRESSION (SIWEL) — Massnsen Aylimas, militant de Boghni, dont nous avons rapporté le harcèlement policier dans un précédent article, a fini par se rendre au commissariat suite à une convocation écrite par la police coloniale de Ain Zaouia. L’interrogatoire n’a pas duré longtemps…