TIZI NAT AICHA-ISSERS (SIWEL) — La commune Tacaɛbet (Chabet el Ameur) a vécu un drame qui a mis en colère les citoyens de la commune. Dans la nuit de jeudi à vendredi, un citoyen de 40 ans, père de 3 filles, est tombé dans un avaloir et des ronds à béton lui ont transpercé la poitrine. C’est la goûte qui a fait déborder le vase pour cette commune où les citoyens vivent la discrimination de l’administration algérienne.

 

La victime avait quitté son travail vers minuit, le jeudi 6 octobre, et se dirigeait chez elle. En l’absence d’éclairage public, elle est tombée dans ledit avaloir et des ronds à béton lui ont transpercé la poitrine. Ce père de 3 filles n’a été découvert que le lendemain matin, sans vie, à cause d’une grave négligence sur chantier public, un projet d’assainissement.

C’est la goûte qui a fait déborder le vase dans cette commune de près de 40 000 habitants. Après avoir observé une grève générale, une marche a été organisée, le 9 octobre, et le siège de la mairie a été fermé. Le lendemain, le tronçon Chabet-Issers a été fermé par les citoyens.
Malgré cela, aucun représentant de l’État algérien n’a fait l’effort de se déplacer sur place pour écouter les doléances de ces citoyens qui dénoncent un sabotage économique et un abandon total de la région depuis l’indépendance de l’Algérie : « Même les quelques investisseurs privés que compte la région ont été délocalisés pour cause de pressions fiscales de la part de l’état » s’est indigné un blogueur de la commune après avoir expliqué « Notre Commune Chabet El Ameur (région kabyle) n’a pas bénéficié d’un quelconque projet d’investissement contrairement aux autres régions Arabophones de la Wilaya ».

nbb
SIWEL 142150 OCT 16

Partager ceci...