Culture et identité

Sonia Amori et son projet de kabyliser la mode occidentale

MODE (SIWEL) — Elle s’appelle Sonia Amori, elle est née à Tizi-Ouzou ville, où elle a vécu 8 ans avant de s’envoler vers la Paris, la ville de toutes les cultures. Comédienne, elle s’intéresse également à la mode où elle vient de se lancer un défi de taille : une marque de prêt-à-porter et d’accessoires pour « berbériser la mode occidentale ». Une marque qu’elle a appelé : « La petite kabyle »

Parisienne au quotidien et kabyle dans l’âme, la jeune styliste de 30 ans rêve « de voir toutes les femmes sublimées par des créations métissées ». Il ne s’agit pas ici d’une collection de robes kabyles, de ceintures ou autres foulards mais de vêtements très parisiens mixés à des motifs berbères.

Parisiennes, kabyles mais aussi Vegan, les créations de Sonia Amori et de ses couturières sont garanties sans laine, sans cuir, sans fourrure ou tout produit d’origine animale.

Pour y arriver, Sonia Amori compte sur le financement participatif. Sur la plateforme kisskissbankbank, où elle vise quelques 10 000€ pour pouvoir se lancer dans cette aventure, Sonia Amori a exposé son projet et propose des cadeaux à toute personne qui participe au financement de cette nouvelle marque qui, d’une façon certes originale, va faire connaitre la Kabylie et la culture berbère partout dans le monde. C’est la conviction de Sonia Amori.

nbb
SIWEL 161844 Jun 17 UTC

Partager ceci...
Sonia Amori et son projet de kabyliser la mode occidentale
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut