IWADHIYEN (SIWEL) — Le militant indépendantiste kabyle Slimane Kadi, a fait l’objet d’une énième intimidation de la part de la police coloniale algérienne. En effet, hier, 06 janvier, des policiers se sont rendus dans son village, à sa recherche.

 

En effet, Slimane Kadi nous a appris que des policiers algériens se sont rendus dans son village, Agouni-Gueghrane, et ont interrogé les villageois pour savoir où il se trouvait. Cet étudiant en chimie n’a commis aucun crime. Il est juste militant pour l’indépendance de la Kabylie.

Le fils d’Iwadhiyen ne compte plus le nombre de fois qu’il a été intimidé, voir menacé, par des policiers en civil ou dans les commissariats lors de ses différentes interpellations.

À rappeler également que la police algérienne , au début de l’année 2016, a voulu l’affamer avec son ancien associé, Lazhar bessadi, en fermant leur magasin de vente et de maintenance de matériel informatique. Le matériel que leur a confisqué la police algérienne ne leur a toujours pas été restitué. Slimane Kadi ne s’avoue pas vaincu pour autant et « est totalement déterminé à continuer le combat pour la libération de la Kabylie » nous a-t-il assuré.

nbb
SIWEL 070101 JAN 16

Partager ceci...