Sakina At Sliman exige la libération immédiate de Slimane Bouhafs
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
MINISTERE DES AFFAIRES JURIDIQUES ET DES DROITS HUMAINS

 

LES LIBERTES FONDAMENTALES DU PEUPLE KABYLE A L’EPREUVE EN ALGERIE COLONIALE

Condamné en 2015, en première instance, par le Tribunal de Sétif à cinq ans de prison au motif fallacieux « d’offense au prophète » et de « prosélytisme non musulman » (sic).
Après avoir bénéficié en appel d’une réduction de deux ans, le kabyle chrétien Slimane Bouhafs, ancien policier est toujours injustement mis derrière les barreaux.

Après avoir été déplacé à la prison de Constantine où il subissait des traitements barbares de codétenus salafistes, il a été transféré à la prison de Jijel pour des raisons « d’atteinte à sa sécurité », selon les termes de ceux qui l’ont injustement incarcéré.

Alors qu’il a été concerné par la fausse grâce présidentielle au mois de juillet 2017, contrairement à des milliers de détenus graciés, lui n’a pas été autorisé à quitter cette prison où il devra continuer à purger encore neuf mois de détention.

Bien qu’en très mauvaise santé depuis le début de son emprisonnement, si on déduit les cinq mois écoulés depuis juillet 2017, il ne retrouvera la liberté que dans quatre mois environ.

Ce soir de la veillée de Noël pour tous les chrétiens kabyles et du monde, au nom du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad), j’exprime ma profonde compassion à son égard, sa famille et sa vaillante fille Tilelli. qui par son combat acharné pour la libération de son père, porte bien, ce beau prénom Liberté si chère à son père, qui est aussi un militant de la Kabylie indépendante.

Une chose est sûre, en Kabylie indépendante toutes les libertés fondamentales seront sacrées !

Exil, le 24/12/2017

Massa Sakina At Sliman
Ministre des Affaires juridiques et des Droits humains
Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad)

SIWEL 242358 Dec 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire