Sélectionner une page
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
MINISTERE DES AFFAIRES JURIDIQUES ET DES DROITS HUMAINS

 

VIOLATION DES DROITS HUMAINS PAR L’ALGERIE
AGRESSION D’UNE ETUDIANTE KABYLE MILITANTE DU MAK
DANS L’ENCEINTE UNIVERSITAIRE DE TIZI OUZOU EN KABYLIE

Hier, en vu de lui arracher de force le drapeau kabyle, une étudiante militante du MAK a été violemment agressée et traînée par terre au sein de l’Université de Tizi Ouzou par le responsable des agents de sécurité avec l’appui de la responsable du comité.

Une fois encore , il est clairement démontré que le pouvoir colonial algérien,organise, soutient et encourage des actes d’une violence inouïe, à l’égard des militantes et des militants pacifiques du MAK-Anavad.

Ainsi, hier soir, une étudiante militante souverainiste kabyle qui participait tranquillement à un gala, organisé à la résidence universitaire filles de Medouha à Tizi-Ouzou, après l’avoir menacée ainsi que d’autres étudiantes qui ont spontanément brandi le drapeau kabyle de faire appel à la police, au moment où elle a brandi fièrement le drapeau kabyle, elle a été sauvagement agressée par le responsable des agents de sécurité et un autre agent qu’il a appelé à la rescousse, qui lui sont violemment tombés dessus pour lui arracher de force le drapeau kabyle.

Après avoir été conduite par ses camarades au CHU de Tizi Ouzou, des militants et des étudiantes qui se sont rendus sur place, ont dû faire face à une dizaine de policiers coloniaux algériens qui ont été dépêchés au CHU.

De fait, il y a lieu de constater, qu’en plus des actes de répression quotidienne, des expéditions récurrentes des forces coloniales de la gendarmerie en vu d’arrachage des drapeaux kabyles levés dans les enceintes villageoises, des actions régulièrement mises en échec par la mobilisation ferme et pacifique des militants et des citoyens kabyles.

Actuellement, le pouvoir colonial algérien a monté d’un cran son pouvoir de nuisance et de violence, en encourageant et en couvrant les actes violents de dangereux criminels comme le terroriste « repenti » Kamel Chemli alias Abou Talha, à l’égard de Madjid Aggad à Tuviret et maintenant en déléguant ces actes de répression contre une étudiante kabyle à un simple agent de sécurité, H. H. un comportement toutefois condamnable sachant que les citoyens de sa localité sont plutôt connus pour leur honneur, leur bravoure et leur imprégnation des valeurs kabyles.

Au nom du Gouvernement Provisoire Kabyle en exil, du Président Ferhat Mehenni très inquiet pour la santé de la militante sauvagement agressée, nous rendons hommages aux militantes et à l’ensemble des étudiantes qui ont apporté leur soutien énergique à la militante agressée, nous dénonçons avec force ces actes de violence de l’Etat colonial algérien qui rendra compte tôt ou tard de ses actions criminelles.

VIVE LE VALEUREUX PEUPLE KABYLE , VIVE LA KABYLIE LIBRE ET INDEPENDANTE

Une copie sera adressée :

Au Secrétaire général de l’ONU
A la Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme
La Ligue internationale des droits de l’Homme
La Ligue française pour la défense des droits de l’Homme et du citoyen
La Ligue algérienne des droits de l’Homme

Exil, le 07/02/2018

Pour l’Anavad,
Madame Sakina At Sliman,
Ministre des Affaires juridiques et des Droits humains
Gouvernement Provisoire Kabyle en exil (Anavad)

— 30 —

SIWEL 072145 FEV 18

Partager ceci...