Sabotage économique : Le régime algérien punit les kabyles jaloux de leur liberté

CHRONIQUE (SIWEL) — Après le sabotage de l’économie de Vgayet avec le blocage des investissements privés d’Issad Rebrab que les autorités coloniales d’Alger, dont l’ex-bachagha Bouchouareb, avaient décidé de faire fuir en les incitant à « aller investir ailleurs qu’en Kabylie », il est de l’aveu même du wali de Tizi-Ouzou (représentant du régime colonial) pour confirmer l’impact désastreux de la gestion économique de ce régime sur le développement de la wilaya.

En effet, le budget de la wilaya qui était de 47 milliards de dinars en 2016 a été réduit à 23 milliards en 2017 soit une coupe de plus de 53% ! Il est clair aujourd’hui que les recettes fiscales pompées par l’État colonial d’Alger seront supérieures au budget alloué à Tizi-Ouzou qui, comme tout le monde le sait, sera consacré au maintien des forces de désordre implantées en surnombre dans cette wilaya… Ironie du sort c’est la Kabylie dépourvue d’investissements publics depuis des décades qui finance la « régence pétrolière d’Alger » !

Cette volonté de punir les kabyles dignes et jaloux de leur liberté va avoir des répercussions dramatiques sur l’ensemble de la population avec la faillite généralisée du secteur du bâtiment et des travaux publics ainsi que de toutes les activités de sous-traitants qui gravitent autour. L’aggravation du chômage déjà trop élevé accentuera sans l’ombre d’un doute la paupérisation de la population déjà en état de survie.

Gouvernés par des mafieux en quête d’asservir tout un peuple dont ils ne sont pas issus, cette situation est aujourd’hui tout simplement intenable. Elle conduira vers une impasse plus profonde qui fera surement faire prendre connaissance à tous et fera réaliser pour les sceptiques qu’on ne peut connaitre la prospérité ni le développement que si on est maître chez nous.

Lire aussi : Le budget de la wilaya de Tizi Wezzu réduit de 67% en deux ans

Tahar at ali
SIWEL 022031 Jul 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire