Les Représentations diplomatiques de la Kabylie

S. Abbouna et K. Sekkouti toujours en prison : intervention de l’Ambassadrice de la Kabylie en Espagne

De G. à D. Salah Abbouna et Khodir Sekkouti
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
LA REPRÉSENTATION DIPLOMATIQUE DE LA KABYLIE EN ESPAGNE

 

RAISON D’ÉTAT AU SERVICE D’UNE DICTATURE NOMMÉE ALGÉRIE

L’Algérie et son pouvoir politique a enclenché un mandat d’arrêt international (Interpol) le mois de Mai dernier à l’encontre d’opposants politiques et pacifiques du peuple M’zab, nos compagnons de combat : M. Abbouna et M. Sekkouti.

Pour ceux qui suivent ce dossier que ce soit leurs familles, leurs amis ou bien tout autre militant qui lutte pour les droits et liberté de nos peuples, nous apportons à votre connaissance ces informations :

Nos compagnons, qui sont accusés formellement d’appartenance à des groupes terroristes, se trouvent isolés et dans des cellules séparées, enfermés 24h/24. Les autorités espagnoles appliquent pour l’instant le protocole des CIES (Centro de Internamiento de Extranjeros = Centre de détention pour étrangers). Une sorte de centre de confinement pour les sans papiers ou ceux qu’on doit extrader ou bien expulser.

Cependant vu l’accusation du pouvoir algérien, et même si elle est sans fondements ni preuves, l’Espagne a placé les militants M. Abbouna et M. Sekkouti dans une prison de haute sécurité réservée exclusivement aux terroristes.

Vue ces conditions inhumaines de détentions nos deux amis ont entamé une grève de la faim depuis le 13 Juillet 2017 et nous sommes inquiets pour leurs vies.

Nos avocats ont entamé un recours qui va être présenté au plus tard aujourd’hui, 21 juillet. Aussi, une réunion aura lieu avec le procureur chargé des affaires de terrorisme international au tribunal de Madrid, pour exiger la libération immédiate et la non extradition des deux militants M’zab car ce sont des opposants politiques au pouvoir algérien.

Selon la convention d’extradition, signée entre l’Espagne et l’Algérie le 12 Décembre 2006 et ratifiée par l’Espagne le 12 Mai 2008, où il cite textuellement : « Aucune demande d’extradition ne sera faite si la demande a comme objectif : punir la personne en raison de sa race, son sexe, sa religion, sa nationalité ou son opinion politique ».

Face aux injustices, face à la prison, face à la privation de libertés d’expression, face à l’exil forcé, face à l’incompréhension du monde actuel, face aux médiocres qui nous gouvernent, face à cette peur du lendemain … Sachez que nous n’avons que nous-mêmes pour nous défendre, nous protéger et LIBÉRER.

L’histoire de l’humanité est riche de transformations extraordinaires des peuples qu’on croyait anéantis mais qui sont toujours là plus puissants que jamais.

Le peuple Kabyle respectueux des libertés d’autrui, malgré les grandes difficultés et souffrances affligées par le pouvoir algérien, n’hésite pas une seconde à se solidariser activement avec le peuple frère M’zab.

Nous avons besoin de tous les soutiens possibles, dont les manifestations et dénonciations publiques, pour qu’on puisse libérer au plus tôt possible nos compagnons. M. Khodir Sekkouti et M. Salah Abbouna,

Soraya Sough,
La Représentante de la Kabylie en Espagne
SIWEL 211604 Jul 17 UTC

Partager ceci...
S. Abbouna et K. Sekkouti toujours en prison : intervention de l’Ambassadrice de la Kabylie en Espagne
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut