Riposte de Madjid Boutemeur aux hostilités du régime colonial algérien, « une belle entreprise à ME NUIRE »

KABYLIE (SIWEL) — Une belle entreprise à LUI NUIRE a bien été mise sur pied contre le favori de la réussite Madjid Boutemeur. Le pouvoir mafieux algérien a actionné ses sbires afin de  prendre contact avec tous les supérieurs hiérarchiques du professeur Madjid Boutemeur pour se plaindre ou proposer un accord pour lui nuire. Les criminels qui composent le régime colonial algérien sont aux abois. Leur manque d’état d’âme, de remords ou de problème de conscience a atteint son paroxysme. Le hasard n’existe pas. Le manque de scrupule les déroute, les estomaque et les abasourdit. Devenus, eux-mêmes, une proie de l’abîme qu’ils ont orchestré contre le peuple depuis 1962, ces pervers narcissiques essayent de détruire en reportant sur Madjid Boutemeur leurs propres turpitudes (égoïsme… et mensonge.)

« Une belle entreprise à ME NUIRE a bien été mise sur pied. Ils ont pris contact avec tous mes supérieurs hiérarchiques pour se plaindre ou proposer un accord pour me nuire. J’ai décidé un moment d’arrêter ma page facebook, puisque fatigué des attaques gratuites. Aujourd’hui j’ai changé d’avis. Mon amitié sincère et profonde avec Ferhat Mehenni dérange. Rassurez- vous, je ne suis adhérent d’aucune mouvance politique. Cependant, les propositions de Mas Ferhat Mehenni sont selon mon analyse les seules capables de donner un sens au mot KABYLIE. Une nation jusqu’à aujourd’hui engloutie jusqu’au cou par l’empire du MENSONGE. Je dis dhayen nataquef… » a écrit sur sa page Facebook l’éminent professeur des universités, docteur en physique nucléaire et spécialiste en physique des particules, Madjid Boutemeur.

L’injure et surtout dans un tel cas ne nuit pas évidemment à celui qui en est l’objet.  Les despotes racistes qui forment l’État colonial algérien se mettent un doigt dans l’œil en s’en prenant à Madjid Boutemeur. De quoi, en tout cas, à dérider le front de toute l’humanité.

Ce qui a enragé la mafia d’El Mouradia pour s’attaquer ainsi au candidat du prix Nobel c’est la visite officielle de la délégation du Gouvernement Provisoire Kabyle en exil (avec à sa tête, le Président de l’Anavad Ferhat Mehenni) effectuée le samedi 2 décembre 2017 au CERN (Conseil Européen de Recherche Nucléaire) à Genève qui s’est soldée par un accord de taille entre le Gouvernement Provisoire Kabyle (Anavad) et le Conseil Européen de Recherche Nucléaire (CERN). Cet accord consiste à attribuer deux bourses d’études aux doctorants Kabyles chaque année, afin de les former à la technologie nucléaire. « Le MAK-Anavad vient officiellement de signer un accord avec le CERN (Conseil Européen de Recherche Nucléaire), pour octroyer des bourses d’études à deux étudiants Kabyles préparant leur doctorat dans le domaine nucléaire chaque année, ainsi sur base de sélection et d’entretien, chaque année, deux étudiants Kabyles auront la chance d’être totalement pris en charge tout au long de leur formation à Genève ».

À ce sujet, le grand physicien Kabyle Madjid Boutemeur, qui travaille au CERN et qui a reçu la délégation du MAK-Anavad déclare : « J’ai eu d’honneur d’être guide pour la visite de Mas Ferhat Mehenni à la tête d’une délégation MAK-Anavad aujourd’hui au CERN (Conseil Européen de Recherche Nucléaire). À la suite de la visite, la délégation a décidé d’offrir le financement de deux thèses de Doctorat dans le domaine des sciences pour des ressortissants de Kabylie ». Ainsi le MAK-Anavad prépare avant l’indépendance de la Kabylie, son élite dans les domaines des études approfondies et de la recherche fondamentale. (NDLR, Siwel)

Madjid Boutemeur affirme que pour être brave, il faut être maître de sa vie et plus encore maître de son destin. De ce fait, vous pouvez y avoir accès à l’indépendance. Il n’y a que le brave qui sait la vraie valeur de l’indépendance. Salah, le grand père de Madjid Boutemeur, est un de ces braves Kabyles. Il sait assez pour inspirer les opprimés du globe entier et selon lui : L’indépendance n’est pas une affaire financière. Elle ne rapporte pas de bénéfices en argent liquide mais seulement la fierté de vivre ou de mourir dignement.

ba/wbw
SIWEL 290032 Dec 17 UTC

— 30 —

Biographie :
Madjid Boutemeur est un physicien Kabyle, professeur des universités, docteur en physique nucléaire et spécialiste en physique des particules au CERN qui emploie environ 2400 personnes dont la moitié sont des physiciens qui proviennent du monde entier. Il fait partie de l’élite mondiale des chercheurs en ce domaine. Auteur de plus de 600 publications scientifiques. Nommé professeur de première classe, le plus haut grade académique, par le président de la République française Jacques Chirac. Madjid Boutemeur est actuellement professeur à l’Université Savoie Mont Blanc en France.

Madjid Boutemeur est né le 1ᵉʳ octobre 1962 à Tazmalt (Vgayet) après le déménagement de ses parents du village Iwaquren-Raffour (Bouira) pour cause du bombardement de son village lors de l’opération Jumelles en 1959 destinées à neutraliser la wilaya III en l’isolant de la population kabyle particulièrement et dont l’instigateur est le général De Gaulle. Ils sont retournés à Tuvirett, en 1964.

Madjid Boutemeur commence ses études primaires à l’âge de 4 ans. À l’école Amrouche Mouloud, il fait ses études moyennes. En 1980, il décroche son baccalauréat au lycée de Bouira avec un 20/20 en mathématiques. Il s’inscrit à Université Mouloud Mammeri de Tizi OuzouTizi Ouzou où il obtient un DES de physique théorique en Sciences exacte ( Oued Aïssi en 1980-1984). À l’université Joseph-Fourier Sciences Physiques, il valide un DEA de physique Nucléaire, puis il prépare une thèse de doctorat au sein du Laboratoire d’Annecy-le-Vieux de Physique des Particules (LAPP) qu’il soutiendra devant l’université de Savoie le 29 avril 1988.

Le candidat au prix Nobel en 1987 va de succès en succès et cela lui a ouvert les portes des grandes universités mondiales, comme le Canada où il a travaillé pendant cinq années avec l’université de Montréal et le gouvernement à partir de septembre 1991 et conseiller scientifique du gouvernement de Bavière en Allemagne.

Sources : Wikipédia, Le Matindz

Partager ceci...

Laisser un commentaire