La République catalane reconnue par plusieurs Nations sans Etat

BARCELONE (SIWEL) — Alors que les Etats déjà membres de l’ONU protègent leur pré-carré en se montrant solidaires de l’Espagne, refusent de reconnaître l’indépendance de la Catalogne, en invoquant la sacro-sainte intégrité territoriale alors que d’aucuns savent que s’il y a bien une chose qui n’a jamais été intangible et qui a constamment changé au cours de l’histoire de l’homme, ce sont bien les frontières… Plusieurs Nations sans Etat, ont quant à elles, reconnu immédiatement l’avènement de la République catalane dont l’indépendance a été proclamée hier vendredi 27 octobre 2017 :

Kabylie :
Le président du Gouvernement provisoire kabyle (Anavad), Ferhat Mehenni, est l’un des premiers à féliciter vendredi, au nom du peuple kabyle, le peuple catalan, pour la proclamation de son indépendance, « la Kabylie félicite le peuple catalan et reconnaît l’indépendance de la Catalogne. »

 

 

Québec :
Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a déclaré que « La Catalogne déclare son indépendance. Le PQuébécois la reconnaît et l’appuie. »
La chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, a même invité le Canada, le Québec et toute la communauté internationale à reconnaître l’indépendance de la Catalogne et à l’accueillir comme 194e État aux Nations Unies. « On a vu le courage, la fierté du peuple catalan. C’est un processus démocratique, pacifique et totalement en accord avec le droit international ».

Ossétie-du-Sud-Alanie* :
Le ministre des Affaires étrangères de l’Ossétie-du-Sud-Alanie, Dmitry Medoev, a déclaré samedi que « L’Ossétie du Sud examineront la reconnaissance de l’indépendance de la Catalogne, si elle reçoit une telle demande de la Catalogne. »
* Pays reconnu par la Russie, le Nauru, le Nicaragua, le Venezuela, l’Abkhazie et la Transnistrie

 

 

Bretagne :
Le chancelier du Duché de Bretagne, Marc Le Bayon, a déclaré vendredi soir : « Le Duché de Bretagne, au nom du Peuple Breton et par la voix de son Gouvernement, félicite le Peuple Catalan dans son choix de l’Indépendance et de la Souveraineté. »
Le président d’Ambasad Vreizh, Yann Varc’h Naoufel Furon, a déclaré « La Catalogne est enfin libre, le tour de la Bretagne va venir ». « Catalogne et Bretagne, c’est tout un : deux pays colonisés, exploités, martyrisés, persécutés par un Etat colonial implacable. Nos histoires sont superposables ».

Eelam Tamil :
Les Tamouls soutiennent la Catalogne

 

 

 

 

 

Alsace : 
Le mouvement « Elsass Frei » a déclaré : « Le peuple alsacien félicite la Catalogne. Vive la vraie démocratie et vive l’indépendance des peuples »

 

 

Ecosse :
La ministre écossaise des Affaires étrangères, membre du Parti National Ecossais (SNP), Fiona Hyslop, a réagi vendredi : « Nous comprenons et respectons la position du gouvernement catalan ». « Si l’Espagne a le droit de s’opposer à l’indépendance, le peuple de Catalogne doit avoir la capacité de déterminer son propre avenir ».

 

 

Abkhazie* :
Le Sous-ministre des Affaires étrangères, Kan Taniya, a déclaré : « Nous sommes prêts à examiner la question de la reconnaissance de la Catalogne en tant qu’État indépendant, mais il y’a encore un certain nombre d’actes juridiques normatifs à adopter par le gouvernement catalan, par la suite, s’ils nous adressent une demande pour reconnaître l’indépendance de la Catalogne, alors, bien sûr, nous sommes prêts à examiner la question. »
* Pays reconnu par la Russie, le Nauru, le Nicaragua, le Venezuela, l’Ossétie du Sud et la Transnistrie

 

Les Canaries :
Le parti indépendantiste des îles Canaries de Alternativa Nacionalista Canaria (ANC) « félicite le peuple catalan pour la proclamation de la République catalane » et indique que « l’Espagne ne pourra plus se définir comme une unité de destin universelle, immuable et éternelle ».

 

 

 

Savoie :
Le porte parole du Gouvernement provisoire de l’Etat fédéral de Savoie (GPESE), Pierre Biguet, savoure la décision des Catalans de déclarer leur indépendance, en priant que cela arrive rapidement en Savoie.

 

 

Flandre :
Le ministre-président flamand, Geert Bourgeois, a montré son engagement en faveur des indépendantistes catalans, rappelant en un tweet que son parti l’Alliance néo-flamande (N-VA) est derrière une Catalogne émancipée. « Indépendamment de sa valeur juridique, le vote en Catalogne aujourd’hui est un acte politique important qui renforce mon appel au dialogue. »

 

Irlande du Nord :
Les Républicains Irlandais du Sinn Fein, présidé par Gerry Adams ont déclaré soutenir la République catalane et organisent un rassemblement ce dimanche 29 octobre à 18 heures à Derry, à Belfast en Irlande du Nord et au même moment à Dublin en République d’Irlande.

 

 

 

Corse :
Le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, a déclaré « Nous saluons la naissance de la République de Catalogne et exprimons notre solidarité à l’égard de son gouvernement et de son peuple. »
Pour le président de l’Alliance libre européenne (ALE) et ancien député européen, François Alfonsi, « Un jour nouveau s’est levé, la déclaration d’indépendance matérialisée par le vote du Parlement catalan le 27 octobre 2017 marque un « jour nouveau ». Rien n’y sera plus jamais comme avant ».

 

Artsakh (Haut-Karabagh) :
Le ministère des Affaires étrangères de la République du Nagorni-Karabagh, Masis S. Mayilian, a reconnu « le droit indéniable de la Catalogne à déterminer de manière libre son statut politique » rappelant que « conformément à un certain nombre de documents fondamentaux de l’ONU, la communauté internationale s’est engagée à promouvoir la réalisation du droit des peuples à l’autodétermination et à respecter ce droit ».

 

 

Parmi les Nations « avec » Etat, citons la Slovénie et la Finlande dont quelques députés ont exprimé leur souhait pour que leurs pays respectifs reconnaissent la République catalane :

Slovénie :
Le député Jan Skoberne, du parti Social Démocrate qui participe à l’alliance formant le gouvernement slovène, est convaincu que « son pays sera parmi les premiers à reconnaître la République catalane ».

 

 

Finlande :
Le député de la Laponie, Mikko Karna, du Parti du centre, après avoir félicité vendredi la République indépendante de Catalogne, a annoncé qu’il déposera la semaine prochaine, un texte au parlement finlandais pour la reconnaissance de la République catalane et a ajouté qu’il a demandé à tous ses collègues députés de signer le motion pour la reconnaissance de la Catalogne.

 

wbw
SIWEL 281632 OCT 17 UTC

Partager ceci...