RENCONTRE ENTRE L’ANAVAD ET DES RESPONSABLES DU BLOC QUÉBECOIS

ⴰⵏⴰⵠⴰⴷ ⴰⵇⵠⴰⵢⵍⵉ ⵓⵄⴺⵉⵍ
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

COMMUNIQUÉ DE LA PRÉSIDENCE DE L’ANAVAD

Le 13 février 2021, à 21h ( heure de Kabylie) s’est tenue par visioconférence, sous l’impulsion de l’association Amitié Québec-Kabylie, une rencontre entre les représentants du Bloc Québécois (BQ) et des responsables de l’Anavad, menés d’une part par le député Mario Beaulieu et d’autre d’une part par le Président Ferhat Mehenni. La coordination du MAK Amérique-du-nord a pris part à cette rencontre de même que l’association Amitié Québec-Kabylie.


Cette rencontre fut l’occasion d’un échange fructueux dans lequel plusieurs sujets ont été abordés, à savoir la situation qui prévaut en Kabylie depuis plusieurs années, le climat de répression et de violence que subissent les militants indépendantistes kabyles, la situation des droits de l’homme régulièrement bafoués par le régime algérien.


Mas Aselway, Ferhat Mehenni, a rappelé dans son intervention les relations anciennes et solides entre le MAK et le Bloc Québecois de même que les relations avec les peuples sans État ou sans souveraineté qui se battent pour faire valoir leurs droits. Il a souligné l’importance de travailler ensemble et a évoqué le projet d’organiser une rencontre internationale sous le thème des nations sans Etat puis il a réitéré l’importance de faire accéder la question kabyle à la 4e commission de l’ONU.


Les membres de la délégation du MAK sont ensuite intervenus sur des points précis, notamment la lutte de la Kabylie depuis 1962, face à un régime qui s’est tout simplement substitué au colonialisme français et la répression féroce qui s’abat sur les militants et cadres du MAK.
La question de l’exploitation du site minier de Tala Hamza a ensuite été évoquée, notamment les conséquences désastreuses qu’elle engendrerait tant sur l’environnement que sur les citoyens de la région.

Le contexte géopolitique de la Kabylie a ensuite été abordé en particulier face à l’idéologie arabo-islamiste qui a toujours été l’alpha et l’oméga des instruments du pouvoir en Algérie et cette doctrine qui dépasse largement ses frontières, mais fait de la Kabylie un instrument de propagande contre le peuple kabyle.


Le premier ministre de l’Anavad, Mas Zidane Lefdel, a présenté pour sa part l’essentiel des projets aboutis et en cours de réalisation au sein du gouvernement, entre autres, le parlement kabyle, le projet de la constitution kabyle, le Haut Conseil à la Sécurité Kabyle, etc.


Enfin l’importance de la diaspora kabyle dans le projet du MAK a été soulignée tout en appelant le Bloc Québécois à la soutenir et l’appuyer pour porter le message du MAK et de l’Anavad auprès des instances compétentes.
Ce fut ensuite le tour de la délégation du BQ d’intervenir. M. Stephane Bergeron a témoigné son intérêt et sa sensibilité aux appels et aux messages exprimés, il a pris note des points soulevés et a invité les responsables du MAK au Québec de reprendre contacte avec lui. Il a ensuite parlé d’un projet planifié par le chef du Bloc, Monsieur Yves-François Blanchet et mis en quarantaine à cause des mesures sanitaires. Ce projet consiste à organiser un regroupement de tous les peuples qui aspirent à leur indépendance.


M. Mario Beaulieu, en réponse à mas Rachid Bandou, président de l’association Amitié Québec-Kabylie, a déclaré qu’il allait porter, de nouveau, la question de la Kabylie au parlement canadien, il a invité tout le monde à d’autres rencontres qu’il faudra planifier prochainement. M. Beaulieu a aussi invité les responsables de la coordination du MAK Amérique du nord à participer à l’organisation d’une action conjointe au moi d’avril prochain.

Le mot de la fin fut réservé à Mas Aselway, Ferhat Mehenni, qui a remercié les organisateurs et les participants à cette rencontre. Il a insisté sur l’importance de se serrer les coudes, de mutualiser les efforts et de rester solidaires. « L’histoire s’accélère, il faudra nous y inscrire » a-t-il conclu.

La rencontre fut alors clôturée. D’autres rencontres et actions communes sont d’ores et déjà au programme.

Exil,
Aksel Ameziane,
Porte-parole de la présidence de l’Anavad

le 13-02-2021

SIWEL 141445 FEV 21

Partager ceci...