Intox

Récidive : L’islamiste Naima Salhi s’attaque aux militants kabyles et au journaliste Mustapha Hammouche

ALGER (SIWEL) — Naima Salhi, présidente d’un parti algérien islamiste, ayant qualifié le président du MAK-Anavad, Ferhat Mehenni, de « terrorisme » avant d’appeler à son élimination, se dit « menacée de mort ».

Invitée sur un plateau de la chaîne algérienne arabophone Ennahar TV, la députée au parlement algérien, se dit victime d’insultes et de menaces de la part des militants kabyles « pro-sionistes pour sa position contre l’entité sioniste ». C’est que l’ignominie n’a pas de limite.

Épinglée par un journaliste de Liberté, elle le qualifie de « raciste séparatiste » :

A préciser aussi que Naïma Salhi, connue pour son égocentrisme maladif, s’est également attaquée au chroniqueur du quotidien algérien Mustapha Hammouche, qui, dans une récente chronique a estimé que pour Naima Salhi et le pouvoir algérien, « il est plus aisé de pousser à la lapidation du personnage (Ferhat Mehenni, ndlr) qui symbolise ce mouvement que d’affronter la question politique réelle qu’il pose », avant de rappeler que le rêve de Naïma Salhi et tous les activistes islamistes est celui « d’arrimer l’Algérie à l’empire obscurantiste en projet et de la dissoudre dans le khalifat de leur rêve ».

Naïma Salhi, qui n’est prise au sérieux que par ceux qui cultivent la haine contre la Kabylie, a, en effet, qualifié, sur sa page facebook, le journaliste Mustapha Hammouche de « raciste séparatiste, supporter du traître de la nation (Ferhat Mehenni, ndlr) ». Reprenant ainsi les mots du dictateur algérien Houari Boumediene, qui, à son époque, qualifiait les kabyles « de racistes et de séparatistes ».

Beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux :

Pour rappel, cette énergumène, qui use et abuse d’accusations graves contre les militants kabyles, avait qualifié le président du MAK-Anavad de terroriste, en appelant les autorités algériennes à sévir encore plus contre lui et les militants kabyles.

Les déclarations de Naima Salhi ont suscité énormément de commentaires sur les réseaux sociaux. Des milliers d’internautes kabyles, y compris parmi ceux qui sont contre le projet d’indépendance, ont exprimé leur soutien à Ferhat Mehenni et ses compagnons quand ils n’ont pas carrément mis la photo du Président de l’Anavad comme photo de profil.

anb/maa
SIWEL 091714 Oct 17 UTC

Partager ceci...
Récidive : L’islamiste Naima Salhi s’attaque aux militants kabyles et au journaliste Mustapha Hammouche
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut