MAK-Anavad

Paris : Rassemblement ce 22 octobre en soutien aux détenus d’opinion kabyles et mzabs

COORDINATION FRANCE DU MAK-ANAVAD

ET


Izmulen pour les droits des At-Mzab

 

Le MAK-Anavad France appelle conjointement avec IZMULEN, l’association des At Mzab, à un rassemblement ce dimanche 22 octobre 2017 à 15h00 Place de la République à Paris pour dénoncer l’arbitraire de l’État policier algérien et Exiger la libération sans conditions des prisonniers d’Opinion de Kabylie et d’At Mzab, et appelle les autorités marocaines à la raison dans le traitement des détenus Rifains. Leurs libération est une condition à l’apaisement avant de répondre politiquement aux revendications légitimes du peuple Rifain.

En effet, des détenus en grève de la faim meurent en silence dans les prisons algériennes.

Ils sont en grève de la faim pour protester contre l’injustice qui leur est infligée et les graves exactions commises à leur encontre. Ils sont victimes d’accusations montées de toutes pièces qui ont pour objectif de les emprisonner sans jugement sous prétexte de détention provisoire sans que leur droit à un procès équitable ne soit garanti et ce en flagrante violation des droits de l’homme.

Le mzab M. Bakir Alouani incarcéré à la prison de Taghardayt (Ghardaïa) est en grève de la faim depuis le 7 Septembre. Il proteste contre sa détention provisoire depuis près de deux ans sans jugement dans une affaire de « falsification » en l’absence du moindre document falsifié. En réalité cette détention est une mesure punitive afin de l’obliger, lui et sa tribu, de renoncer à leur revendication d’indemnisation des terres des At-Alouan d’une superficie de 40 000 hectares qui ont été spoliées par l’Etat algérien malgré les titres de propriété officiels illégalement saisis.

Le journaliste et blogueur kabyle, Merzoug Touati lui, est en détention préventive dans la prison de Bejaïa depuis Janvier 2017, est en grève de la faim depuis le 14 Septembre 2017. Il subit les pires traitements en raison de sa grève de la faim. Les gardiens pénitenciers l’empêchent de dormir la nuit en le réveillant toutes les 10 minutes. Il est interdit de sortir dans la cour depuis plusieurs jours et interdit de communiquer avec les autres prisonniers. Sa détention préventive est en violation des dispositions de l’article 123 du code de procédure pénale qui stipule que l’accusé reste libre pendant la procédure d’enquête. Merzoug Touati confirme qu’il est sous le coup d’un complot fomenté par certains éléments de la police et que la justice refuse d’enquêter sur ce point.

Le mzab Mohamed Baba-Nedjar, en prison depuis 2005, est entré en grève de la faim depuis le 18 Septembre 2017. Victime d’une manœuvre politique orchestrée par les autorités sécuritaires de Taghardayt (Ghardaïa), il est le plus ancien prisonnier politique en Algérie. Il se trouve actuellement dans la prison de Saida. Condamné à mort puis à la réclusion à perpétuité sur la base d’une simple accusation sans aucune preuve pour avoir refusé de faire un faux témoignage contre le docteur Kamaleddine FEKHAR dans une affaire de meurtre. Il demande un nouveau procès équitable lui permettant de réfuter l’accusation infondée dont il est victime. Pendant la dernière visite que sa famille lui a rendu, il a été ramené dans un fauteuil roulant. Il est très affaibli et sa santé s’est beaucoup détériorée et reste préoccupante. Il est face à la mort.

Le Kabyle Slimane Bouhafs est en prison ,depuis le 31 juillet 2016 à cause de sa foi. Il a choisi de se convertir au christianisme, droit garanti par la constitution algérienne et la déclaration universelle des droits de l’homme. Ce qui lui a valu une condamnation à cinq ans de prison en raison de sa croyance.Il avait observé une énième grève de la faim du 02 au 10 octobre 2017 pour protester contre les conditions de sa détention et le refus de satisfaire à ses demandes légitimes. Ayant purgé plus de la moitié de sa peine, sa demande de liberté provisoire pour cause de santé est resté lettre morte.

C’est le devoir de toute personne démocrate et éprise de justice de participer à cette action de solidarité.
Soyez nombreux.

Paris le 20 Octobre 2017.

Signés :
M.Beloucif pour le MAK-Anavad
M.Dabouz pour Izmulen
SIWEL 202136 Oct 17 UTC

Partager ceci...
Paris : Rassemblement ce 22 octobre en soutien aux détenus d’opinion kabyles et mzabs
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut