Rachida Ider appelle le peuple kabyle à boycotter les élections algériennes

KABYLIE (SIWEL) — Une fois encore, le pouvoir colonial algérien organisera le 23 de ce mois des élections locales. Comme à l’accoutumée, les deux partis politiques dits « kabyles », à l’instar du FFS et du RCD, ont décidé de participer à cette énième mascarade.

Il faut que l’opinion publique kabyle sache que les instances élues sont mises sois éteignoir et ne servent qu’à cautionner un régime colonial qui n’a de démocratique que la façade.

Les codes tant communaux que de wilaya nous renseignent sur la limite des prérogatives des instances élues au niveau communal et de wilaya.

En effet, que ce soit sur le plan politique ou sécuritaire et même sur le plan administratif et économique, la vraie décision revient au wali et au chef de daïra, ainsi il n’y a qu’à se pencher sur les derniers évènement qu’a vécus la Kabylie où les walis et les chefs de daïra avaient interdit toutes les activité culturelles et scientifiques organisées par des association kabyles (Aokas, Iferhounène, Bouzeguène, etc…).

Pour le MAK-Anavad, les élections du jeudi prochain sont un concours qui va être organisé par le ministère de l’Intérieur algérien pour recruter des fonctionnaires qui vont gérer les APC.

Et pour cela, nous appelons le peuple  kabyle à rejeter massivement ces élections de la honte.

La seule date à laquelle le peuple kabyle ira voter, c’est le jour où la Kabylie organisera  un référendum pour son indépendance.

Massa Rachida Ider-Berradj,
Présidente de la Coordination Régionale Ouest du MAK-Anavad

SIWEL 221420 Nov 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire