QUEBEC (SIWEL) — Ils sont tous les deux d’origine kabyle, tous les deux de confession musulmane et ont péri dans l’attentat terroriste qui a eu lieu hier, 29 janvier, au niveau du rez de chaussée de la mosquée Sainte-Foy, au Québec.

 

L’une des 6 victimes de l’attentat meurtrier s’appelle Belkacemi Khaled, un kabylo-canadien de 43 ans, originaire d’Ighil Ali. Il était professeur au département des sols et de génie agroalimentaire de l’Université de Laval. Il était marié à une universitaire et est père de 3 enfants.

L’autre victime d’origine kabyle, c’est Abdelkrim Hassane. Il est du village d’At Yahya, Asif n Lhemmam, à Adekkar. Il travaille dans les nouvelles technologies comme informaticien et serait selon la presse canadienne également père de 3 enfants. Son ami et collègue, Ali Hamadi, a quant à lui quitté la mosquée, quelques minutes avant la tuerie, sain et sauf.

Ce n’est pas la première fois que des kabyles sont victimes d’attentats terroristes à travers le monde.
A rappeler qu’un des employés de la rédaction de Charlie Hebdo, Mustapha Ourad, qui a été victime de l’attaque terroriste qu’a subi le journal le 7 janvier 2015, était kabyle.
Alexandre Strens, de père kabyle et de mère juive, était également parmi les 4 victimes de la tuerie qui s’est produite au Musée juif de Bruxelles le 24 mai 2014.
Abel Chennouf, chrétien, de père kabyle et de mère alsacienne, a été lui assassiné par le terroriste Mohammed Merah le 15 Mars 2012 à Montauban en France.
La liste n’est bien entendu pas exhaustive.

nbb
SIWEL 302203 JAN 17

Partager ceci...