Villages et quartiers

Propagation du drapeau kabyle : les autorités coloniales dépassées

KABYLIE (SIWEL) — Le drapeau kabyle est brandi en toute fierté partout en Kabylie et ce malgré son interdiction par les autorités algériennes.

Ainsi, le 22 février, lors d’un gala à Larevaa At Yiraten, une dizaine de drapeaux kabyles ont flotté dans le public, notamment en dessous de la statue de Abane Ramdane.

Hier, 24 avril, lors de la traditionnelle Timecret (zzerd) qui a eu lieu au village d’Ait Buhfan, à Melbou, le drapeau kabyle a flotté durant toute cette tradition de partage de viande dans une ambiance bon enfant où les villageois ont exprimé le souhait de se faire prendre en photo avec l’emblème national kabyle.

Aujourd’hui, lors d’un récital poétique à l’auditorium de l’université de Hasnaoua, un des poètes est monté sur scène muni de son drapeau kabyle pour déclamer ses vers à l’assistance.

Toujours aujourd’hui, un citoyen kabyle qui vit aux Etats-Unis a été arrêté par la police coloniale à Aqvu parce qu’il avait accroché un drapeau kabyle sur sa voiture. Azdin a été conduit au commissariat et n’a été relâché que 2h plus tard. A préciser que Azdin est parti des Etats-Unis à Paris pour assister à la marche du 16 avril et qu’il a ensuite rejoint la Kabylie pour prendre part aux marches du 20 avril.

Interdit par les autorités coloniales, le drapeau national kabyle, en plus d’être l’emblème de la nation kabyle, est devenu un symbole de résistance au pouvoir algérien, de liberté et de l’unité kabyle retrouvée.

nbb
SIWEL 242207 Apr 17 UTC

Partager ceci...
Propagation du drapeau kabyle : les autorités coloniales dépassées
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut