AGADIR, SOUSS (SIWEL) — Amar Amarni, l’artiste kabyle hétéroclite, musicien, interprète, caricaturiste, peintre, cinéaste et réalisateur, a été récompensé hier samedi par le 1er prix pour son court métrage « Deg uxxam nnegh / In Our Home » lors de la 10ème édition du Festival international « Issni N Ourgh » du film amazigh qui s’est déroulé du 1er au 5 novembre 2016 à Agadir au Maroc.

 

Amar Amarni est né en 1973 à Tizi-Ouzou, après avoir entamé en 1992 des études supérieures d’arts plastiques à l’école supérieure des beaux-arts d’Alger, il a obtenu en 1998 son diplôme supérieur en Arts plastiques ainsi qu’un diplôme à l’Ecole supérieure des Arts de Marseille en 2006.

Il a été Professeur de dessin artistique pendant 1 an (1996)
Il a été membre fondateur du groupe (the Kabylian Wizards ) a caractère artistique en Tunisie (1998).
Il a travaillé comme caricaturiste de presse pour le journal "La nouvelle République" (1998).

Il a aussi réalisé un grand nombre d’expositions d’art entre 1994 et 2010 dans différents pays tels que l’Algérie, la France, l’Espagne, l’Allemagne, la Finlande, la Tunisie…

Amar Amarni est aussi le compositeur de la bande son du film "La traversée" réalisé par Elisabeth Leuvrey en 2006.

Il a effectué de nombreux spectacles dans différents théâtres de Paris depuis la sortie de son album de musique expérimentale "Orange makes me happy" depuis 2011 jusqu’aujourd’hui avec ses performances artistiques " expérience AMART " qui mélangent sons, musique, peinture et films d’art.

Il a aussi réalisé de nombreux courts-métrages d’animation entre 2007 et 2013, a participé à des festivals internationaux tels que le FIAV de Nîmes en France en 2008, où il a gagné le prix du jury avec le court-métrage "Obsession du carré".

Il a notamment réalisé d’autres films tels que "The black birds", "The creation", "I am a bad painter", "It’s just a short love story", "Les grimaces de Monalisa", "No comment", "Save your planet" et "In our home" dont le synopsis est une histoire sur la culture dans l’espace et le temps, et qui a été présélectionné pour la compétition de courts-métrages MADE in MED.

La Kabylie à l’honneur à Agadir :

Durant ce Festival international "Issni N Ourgh" du film amazigh, l’ouvrage "De la naissance du cinéma kabyle au cinéma amazigh" de la franco-kabyle Frédérique Devaux-Yahi, a été présenté à la Faculté des Lettres – d’Agadir.

Et le prix "Ajmil" d’hommage a été attribué lors de cette 10 édition, au chanteur kabyle Lounes, assassiné en 1998, en guise de reconnaissance pour sa contribution au rayonnement de la culture amazighe.

Rappelons qu’en août 1998, Amar Amarni a réalisé à Tizi-Ouzou un portrait géant en hommage au chanteur Rebelle assassiné Matoub Lounes.

wbw
SIWEL 062345 NOV 16

Partager ceci...