Le président de la JSK Cherif Mellal appelle les supporteurs du club à une marche ce samedi 02 mars à Tizi-Ouzou

KABYLIE (SIWEL) — L’agression contre le président de la JSK est préméditée selon la victime et appelle les supporteurs du club à une marche le 02 mars à Tizi-Ouzou. Les déclarations du président de la Jeunesse Sportive de Kabylie, Cherif Mellal, lors de sa conférence de presse qui a eu lieu à l’hôtel Ittourrar à Tizi-Ouzou, le 27 février 2019, concernant les commanditaires de son agression sont sans équivoque. Il a notamment affirmé que :

« Les agresseurs agissaient sous les ordres de Mustapha Berraf, il les a envoyés pour m’agresser. C’est un coup prémédité. Trois semaines de cela, j’ai eu vent de ce qui se tramait contre la JSK. Il y a eu des gens venus même d’Alger, qui ont été contactés par le président du Comité olympique algérien, Mustapha Berraf, pour saboter la JSK, car depuis notre arrivée, on a mis fin aux mauvaises habitudes »

.

Le président de la Jeunesse Sportive de Kabylie a également mentionné l’homme d’affaires, en montage de véhicules, Mahieddine Tahkout qu’il a accusé de  complicité dans cette affaire d’agression.

La riposte des deux « instigateurs » de l’agression de monsieur Chrif Mellal était rapide et vigoureuse. Le président du Comité olympique algérien, Mustapha Berraf a déclaré à TSA :

« Je suis au Maroc depuis une semaine, j’ai présidé la réunion des Comités olympiques africains et la réunion de coordination pour les prochains jeux africains d’août 2019 au Maroc ».

Pour Mustapha Berraf, les déclarations du président de la JSK :

« Ce sont des déclarations farfelues et dénuées de tout fondement. S’il veut se faire un nom, il n’a qu’à chercher ailleurs ».

Le Groupe Tahkout quant à lui a publié un communiqué dans lequel il a condamné l’agression du 26 févier 2019 dont a été victime le premier responsable de la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) et dont il dément son implication de quelque façon que ce soit dans cette affaire.

« Suite aux déclarations du président du club de football de la Jeunesse Sportive de Kabyle (JSK), Cherif Mellal, concernant son agression et dont il a fait le lien entre le présumé agresseur, Khaled Mesbahi, et le groupe Tahkout, la Direction générale du groupe Tahkout déclare ce qui suit :

La Direction du Groupe condamne cette lâche agression contre monsieur Cherif Mellal, lui souhaitant un prompt rétablissement et un retour rapide à ses nobles responsabilités dans la direction de l’équipe de la Jeunes Sportive de Kabylie.

La Direction du Groupe a décidé de mettre fin au contrat de travail du dénommé Khaled Mesbahi à partir du 26 février, et cela, après avoir exposé le problème au Conseil de discipline et le Groupe se décharge de tous ses agissements. La Direction du Groupe attend le résultat des investigations du côté des autorités concernées pour prendre les décisions nécessaires.
La Direction du Groupe réfute son implication de près ou de loin dans cette agression et dément toutes les allégations sans fondements.
La direction du Groupe Tahkout rappelle ses excellentes relations avec le club de la Jeunesse Sportive de Kabylie, depuis avant et après l’engagement et la participation du Groupe dans le financement du club durant plusieurs saisons.
La direction du Groupe se réserve le droit de déposer plainte auprès des autorités compétentes contre les parties responsables de ces rumeurs et ces propagandes mensongères ».

En outre, le président de la JSK, Cherif Mellal, a assuré qu’il a déposé plainte contre trois individus qu’il avait reconnus au moment de l’agression.  Il a appelé les supporteurs de la Jeunesse Sportive de Kabylie à une marche, le 02 mars 2019, à 11h00 à Tizi-Ouzou, pour dénoncer un  complot  visant à  saboter le club kabyle.

Vidéo de la conférence de presse du président de la JS Kabyle, Cherif Mellal (© DzairTV).

cb/wbw
SIWEL 010558 MAR 19

Partager ceci...