Divers

Police coloniale : une conférence sur l’insécurité routière vire sur le MAK-Anavad au lycée 20 août 1956

TIZI WEZZU (SIWEL) — Les faits remontent au 14 février dernier. Des agents de la police algérienne ont effectué une exposition sur l’insécurité routière au sein du lycée 20 août 1956, à Tizi Wezzu. Rien d’anormal à priori.

Mais après l’exposition, qui a eu lieu le matin, une conférence était alors prévue sur le même thème au sein d’un amphi, avec la présence de l’ensemble des lycéens.

La conférence a commencé à 13h et était animé par des éléments de la police algérienne. 30 min après le début de la conférence, les policiers ont totalement changé de sujet pour parler du MAK. Ils ont notamment dit que ce sont des « étrangers » qui décident au sein du MAK et non des kabyles, que l’indépendance de la Kabylie n’aura pas lieu, qu’il n’y a aucun pays au monde où on a vu un mouvement pareil. Ils ont également mis en garde les lycéens contre toute tentation à rejoindre les activités du mouvement.

Les lycéens présents n’ont pas compris ce changement de thème par les conférenciers. Moins de 30min plus tard, il ne restait qu’une trentaine de lycéens dans un amphi qui était pourtant plein au début de la conférence, qui, rappelons le, devait avoir comme sujet « La sécurité routière ».

Ce fait n’est pas exceptionnel. D’autres lycées, notamment ceux de la ville de Tizi Wezzu (Stambouli et Fadhma n Soumeur) ont eu droit à ce genre de visites.

Au sein du mouvement souverainiste, beaucoup de lycéens militants poussent à créer des structures internes aux lycées et travaillent actuellement à convaincre leurs camarades à descendre en force dans la rue ce 20 avril pour marcher en faveur d’une Kabylie indépendante.

nbb
SIWEL 241858 Feb 17

Partager ceci...
Police coloniale : une conférence sur l’insécurité routière vire sur le MAK-Anavad au lycée 20 août 1956
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut