PARIS (SIWEL) — Quelques 556 mercenaires du Polisario, appelés en renfort par les troupes de Kadhafi ont été arrêtés par les rebelles libyens, selon une source du conseil, citée par le site internet « geotribune.com ».

 

Plus de 550 mercenaires du Polisario aux mains du CNT (site internet)
« Plusieurs de ces mercenaires ont été arrêtés dans la ville de Zawiya, mais également dans le complexe militaire de Bab El Aziziah », ajoute la même source, précisant que « le CNT a ordonné leur transfert vers Benghazi en attendant de mettre la main sur le reste des éléments du Polisario se trouvant en Libye ».

Selon la même source, « la décision du CNT a été prise à la suite de l’attaque menée le 22 août par les insurgés contre l’ambassade d’Algérie à Tripoli ».

« Dans les locaux de la chancellerie algérienne, les combattants anti-Kadhafi auraient trouvé des documents particulièrement compromettants pour Alger, révélant un soutien massif au colonel Kadhafi ». Les dossiers ont, selon le même site, « confirmé ce qui était en partie connu : une aide militaire et logistique algérienne à Kadhafi, outre la présence sur le sol libyen de plusieurs centaines de mercenaires du Polisario ».

Le CNT, souligne la même source, en a conclu que, mis à part les 556 éléments arrêtés, d’autres mercenaires du Polisario auraient été tués dans les combats ou bien se seraient évanouis dans la nature à la faveur de la confusion générale qui a suivi l’effondrement du régime.

Dès le début de l’insurrection libyenne, une forte tension régnait entre le CNT et Alger. Le CNT accusait régulièrement le régime algérien d’assistance à Kadhafi.

uz
SIWEL 251500 AOUT 11

Partager ceci...