Non à l’insécurité imposée par l’Etat colonial algérien (Communiqué de la Coordination Ouest du MAK-Anavad)
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE

MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE

MAK-ANAVAD

COORDINATION RÉGIONALE DE L’OUEST

 

La Coordination Régionale Ouest  du MAK-Anavad condamne l’acte ignoble perpétré devant le campus Tamda de l’Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou contre le jeune étudiant Nabil Namar. Ce dernier a été assassiné le 27 avril 2017 par un récidiviste, avec qui Nabil n’avait de lien ni de près ni de loin. Nous apportons notre soutien indéfectible à la famille de la victime et nous lui adressons nos plus sincères condoléances.

L’insécurité à laquelle est livrée l’Université Kabyle depuis des années a atteint son paroxysme. En l’espace de quelques mois nous avons enregistré trois crimes contre la communauté estudiantine. Les étudiants kabyles ne sont plus sûrs de regagner sains et saufs leur domicile familial le week-end.

La violence physique, souvent à l’arme blanche, mais aussi psychologique est le quotidien des étudiants kabyles. Rappelons le qu’à la veille des grandes marches du 20 Avril 2017, plusieurs étudiantes et étudiants souverainistes ont été agressés au sein même des résidences universitaires où ils étaient logés. Ces intimidations et agressions sont l’œuvre de voyous actionnés par les autorités coloniales.

Quand nos jeunes sont abattus en plein jour au sein même d’un lieu de savoir tel que l’Université, on ne peut rester indifférents. La colère montante des étudiants kabyles face au renoncement des services de « sécurité » algériens, qui passent leur temps à surveiller les faits et gestes des étudiants souverainistes kabyles, doit interpeller tout un  chacun. L’unique mission de la police et de la gendarmerie algériennes en Kabylie est celui d’empêcher notre patrie d’aller vers son indépendance. Le Peuple kabyle doit d’ores et déjà réfléchir à assurer sa propre sécurité.

Nous condamnons avec fermeté le kidnapping du petit Salim Mahlal et nous nous réjouissons de sa libération. Nous félicitons les citoyens d’At Zmenzer, qui viennent de connaitre au moins leur 5e kidnapping en quelques années, pour leur mobilisation et leur solidarité. Encore une fois, cet événement démontre que la Kabylie ne saurait trouver de salut que dans l’union et la solidarité, valeurs sûres du peuple Kabyle.

Non à l’insécurité imposée par l’état colonial algérien en Kabylie.
Que le peuple Kabyle retrouve son indépendance pour vivre en Paix.
Pour une Université Kabyle comme lieu du savoir et non d’insécurité.
Défendons notre dignité et assurons nous-même notre sécurité.

Pour
la Coordination régionale Ouest du MAK-Anavad
et la Coordination universitaire MAK-Anavad de Tizi Wezzu

SIWEL 011041 May 17 UTC

Partager ceci...