Archives

Nna Aldjia, mère de Matoub Lounes : « Les Kabyles doivent s’unir pour exiger la vérité sur l’assassinat de Lounes »

TIZI-OUZOU (SIWEL) — La mère du chanteur Matoub Lounes, Nna Aldjia a appelé hier les Kabyles à s’unir pour exiger la vérité sur l’assassinat de son fils.

 

Nna Aldjia, mère de Matoub Lounes : « Les Kabyles doivent s'unir pour exiger la vérité sur l'assassinat de Lounes »
La Fondation Matoub Lounes a organisé une cérémonie de recueillement sur sa tombe afin de célébrer son anniversaire coïncidant avec le 24 janvier 1956 à Taourirt Moussa Ouamar. « Le rebelle » aurait eu 55 ans.

Nna Aldjia, la mère du chantre de la kabylité a réitéré lors d’une brève prise de parole improvisée, son appel à « l’union de toutes les forces kabyles sincères qui portent le combat dans leur cœur » pour faire avancer la revendication d’une « véritable enquête sur l’assassinat de Matoub Lounes » ravi à la Kabylie le 25 juin 1998.

Pour la mère du rebelle, il est « important de s’unir autour de la fondation pour combattre l’amnésie et lutter pour que justice soie faite sur un crime qui n’a pas encore livré tous ces secrets » et d’indiquer un peu plus loin que « les Kabyles ne doivent pas abandonner le combat de Lounes. Cela commence par le soutien et l’aide nécessaire à la fondation qui porte son nom. C’est important sinon l’association est condamnée à disparaitre », a-t-elle averti.

Au cours de la cérémonie marquée par la présence de militants du Mpuvement pour l’Autonomie de la Kabylie, d’anciens délégués du mouvement des Aârchs et autres associatifs, des étudiants de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou et de nombreux citoyens venus se recueillir sur la tombe du rebelle, le prix Matoub Lounes de poésie a été décerné à Melle Ammour, originaire de Koléa dans la wilaya de Tipaza.

ll
SIWEL 251505 JAN 11

Partager ceci...
Haut