KABYLIE (SIWEL) — La gendarmerie coloniale algérienne vient de lancer une convocation à l’encontre de Mas Mouh Said Belkacemi, habitant du village d’At Mendès, dans la région de Boghni, en Kabylie. La gendarmerie reprocherait à Mouh Said Belkacemi d’avoir mis sa maison à la disposition du MAK pour tenir sa réunion du 16 décembre.

 

La gendarmerie coloniale aurait l’intention de nuire à ce citoyen d’avoir fait preuve d’hospitalité à l’égard des militants politiques et pacifiques du MAK.

Des militants nous ont informé de leur intention de se mobiliser pour se rendre sur les lieux afin de se solidariser avec Mouh Said.

Actualisé le 19 décembre à 13h13 :
Mouh Said Belkacemi s’est rendu à la brigade de Mechtras (Amecras) mais on lui a signifié que le responsable du dossier n’était pas présent et qu’il allait être reconvoqué pour une prochaine fois. Il n’a donc pas subi l’interrogatoire.

nbb
SIWEL 182145 DEC 16

Partager ceci...