BRUXELLES (SIWEL) — Une centaine de personnes se sont rassemblées hier samedi face à l’ambassade de l’Inde à Bruxelles pour réclamer l’indépendance du Cachemire, partagé depuis 1947 entre l’Inde, le le Pakistan et la Chine. « Nous demandons à ce que cessent les violences et la brutalité à l’égard de notre peuple et qu’un référendum soit organisé afin de laisser la population libre de décider de son avenir », a indiqué Zaheer Zahid, secrétaire général du Front de libération du Jammu-et-Cachemire, Etat autonome administré par l’Inde fédérale.

 

Cet événement a été organisé un 11 février en hommage à Maqbool Butt, leader de la lutte pour l’indépendance du Cachemire et fondateur du Front pour la libération du Jammu-et-Cahemire, qui fut pendu le 11 février 1984 dans une cellule de New Delhi. Les militants indépendantistes cachemiris aspirent à ce que l’Inde rende le corps de "Il a été enterré en prison et sa famille n’a jamais pu récupérer sa dépouille", déplorent-t-ils.

Le Cachemire a été indépendant pendant des siècles avant de tomber aux mains des Afghans et des Sikhs. En 1947, la région a été divisée entre l’Inde et le Pakistan. Les militants affirment que "Ces deux Etats nous ont assuré il y a des années qu’ils organiseraient un référendum afin de nous laisser le choix de rester attachés au Pakistan ou à l’Inde ou encore d’opter pour l’indépendance. Il est temps que cette promesse se concrétise".

Région régulièrement sujette à des affrontements armés, "Nous demandons aux Nations unies et à l’Union européenne de s’emparer de la question et de s’assurer que les violences perpétrées envers notre peuple prennent fin, que notre région devienne une zone démilitarisée et que notre droit à l’auto-détermination soit respecté", poursuit le responsable du Front de libération du Jammu-et-Cachemire.

wbw
SIWEL 121345 FEV 17

Partager ceci...
Manifestation à Bruxelles pour l’indépendance du Cachemire
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut