MAK, URK, CMA, CMKDDH : Rassemblement unitaire le 11 septembre : « Nous ne vous laisserons pas détruire la Kabylie »

KABYLIE (SIWEL) — A l’issue d’une réunion entre les représentants du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), de l’Union pour une République Kabyle (URK) et du Congrès Mondial Amazigh (CMA) ainsi que du Collectif de militants Kabyles pour la défense des Droits humains (CMKDDH), il a été décidé d’organiser un rassemblement unitaire le 11 septembre prochain à Tizi Wezzu. Ci-dessous le communiqué conjoint :

Depuis le 16 février 2019, un soulèvement populaire, parti de Kabylie, s’est étendu à toute l’Algérie. Comme dans tous les combats pour la liberté, la justice et la démocratie, les Kabyles sont aux avant-postes du combat auquel ils donnent force, sens et longévité.

En filigrane de cette révolte du vendredi, un coup d’Etat militaire a été orchestré. Le Général, putschiste, Gaid Salah tente une diversion, en interdisant le 19 juin 2019, de brandir les drapeaux kabyles et amazighs.

L’arrestation des porteurs de ces emblèmes, dont la majorité absolue sont des kabyles, a touché une cinquantaine de manifestants. Cette dérive s’est passée dans un silence assourdissant des Algériens, comme au Printemps noir de 2001. Alors qu’il est interdit de brandir tout autre drapeau que le drapeau algérien, les arrestations n’ont jamais inquiété les porteurs de drapeaux palestiniens, nombreux dans ces marches. Visiblement, il n’y a que la Kabylie et ses symboles qui posent problème.

Plusieurs Kabyles se trouvent actuellement sous mandat de dépôt. Ils croupissent, en ce moment, dans les geôles algériennes, dans l’indifférence des non Kabyles.

L’anti-kabylisme ne s’arrête pas là. La Kabylie est ravagée par les flammes. L’origine criminelle de ces feux de forêt est avérée. Tous les regards se tournent vers le pouvoir militaire algérien. Non seulement les militaires n’ont jamais démenti d’être à l’origine de ces incendies, mais aucun moyen étatique n’est déployé pour stopper l’avancée des flammes. Au lieu de déployer tous les moyens de l’Etat pour mettre fin à cette catastrophe écologique, quitte à appeler à l’aide internationale, l’Etat algérien exploite cette tragédie pour punir un vaillant peuple qui refuse de se soumettre à la tyrannie. Ainsi, des millions d’oliviers, des dizaines de milliers d’hectares de vergers, une grande partie de la faune et de la flore kabyles sont déjà détruits. Seule la solidarité et la mobilisation des citoyens kabyles ont pu triompher, dans certaines régions de la Kabylie.

C’est pourquoi aujourd’hui, nous sommes dans l’obligation d’agir et de faire face aux discriminations et aux agressions que subit notre peuple de la part de l’Etat colonialiste algérien. Nous devons nous accrocher à nos valeurs de défense des nôtres, à notre amour de la justice et de la liberté en nous mobilisant toutes et tous et en nous unissant face aux ennemis de notre terre et de notre peuple. Nous devons apporter notre soutien aux familles des victimes, et exiger la libération immédiate et sans condition de nos frères et sœurs.

Nous tous, simples citoyens kabyles, militants indépendantistes du MAK et de l’URK, membres du Congrès mondial Amazigh, du collectif de militants Kabyles pour la défense des droits humains et tous les révoltés kabyles, appelons à un rassemblement citoyen Kabyle qui aura lieu le mercredi 11 septembre 2019, à 11h devant le portail principal de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou.

Dénonçons et agissons tous ensemble !
Vive la Kabylie !

– Direction du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK)
– Secrétariat général de l’Union pour une République Kabyle (URK)
– Congrès Mondial Amazigh (CMA)
– Collectif de militants Kabyles pour la défense des Droits humains, (CMKDDH)

SIWEL 280032 AOU 19

Affiche du Rassemblement unitaire du 11/09/2019
Partager ceci...