AT ΓUVRI (SIWEL) — Des villageois du hameau d’Ihlalen relavant du village d’At Isεad, dans Lɛerc des At Γuvri (Cne d’Ifiɣa) nous ont fait parvenir un communiqué dans lequel ils dénoncent le lobby des intégristes pour la construction d’une mosquée à plus de trois milliards (soit environ 250 000 €, ndlr) alors que le village est privé d’eau depuis le mois de mai.

 

« Lorsque les « bonnes » œuvres islamistes surpassent le bon sens de nos montagnes Kabyles, Nos religieux privent leurs frères d’étancher leurs soif alors que eux-mêmes sont aussi privés d’eau.

Nous avons vu jaillir dans les montagnes de Kabylie des « fusées » chargées de leur ignorances mais qui ne décolleront jamais. Lorsque la bêtise atteint les nuages et lorsque leur ignorance n’a d’égal que leur volonté de passer pour des saints hommes; ils financent, à coup de fonds propres et de subventions étatiques algériennes la construction d’édifices religieux, alors que leur communauté ne dispose pas encore de l’eau courante… (Eux aussi d’ailleurs).

Mais qu’ils se permettent d’embrigader des populations faibles et ignorantes pour la construction d’édifices religieux.
Ceci nous le vivons tous les jours, nous faisons abstraction de la transmission du savoir ancestral, des connaissances en mesure d’aider au développement intellectuel et technologique de nos populations, alors que ces individus chaque jour, minent le cerveau de nos proches, comme de nos enfants dans une voie que nous savons sans issue.

Ils nous construisent des mosquées, alors que nos écoles sont à l’abandon,
Ils nous construisent des mosquées, alors que de l’eau courante nous en sommes privés,
Ils nous construisent des mosquées, alors que nos frères périssent dans des hôpitaux, sans médicaments et sans soins, alors que eux vont au « Val de grâce » etc…
Ils nous construisent des mosquées, alors que la population s’abrutit.

Je vous accuse d’avoir spolié le devenir de ce pays,
Je vous accuse de nous sacrifier.
Je vous accuse d’être les nouveaux harkis.
Je vous damne et vous condamne vous ainsi que votre descendance, à être perdus dans l’immensité des territoires sans retour vers nos terres ancestrales.
Je vous damne et condamne à être oubliés par vos descendants, comme vous avez oublié vos ascendants. »

Citoyens du village d’At Isεad

SIWEL 240001 OCT 16

Partager ceci...