PARIS (SIWEL) — Le ministre français des Affaires étrangères et européennes Alain Juppé a indiqué que le mois de jeûne musulman du ramadan ne constituait pas un obstacle à la poursuite des bombardements contre l’armée de M. Kadhafi.

 

Libye : pas d'arrêt des bombardements pendant le ramadan
« Les représentants de plusieurs pays musulmans nous ont clairement indiqué qu’il n’y avait pas de contre-indication entre la période de ramadan et la poursuite des opérations visant à protéger les populations civiles », a-t-il affirmé.

uz
SIWEL 161050 JUIL11

Partager ceci...