PARIS (SIWEL) — La chaîne basque ETB reporte l’ouverture de la première classe d’enseignement de la langue tamazight à Yefren, une ville du nord-ouest de la Libye située dans le massif de Nefoussa et appartenant au district de Al Djabal al Gharbi à environ 120 km au sud-ouest de la capitale Tripoli.

 

Libye : ouverture de la première école et classe d'enseignement primaire de Tamazight
« Pour la première fois après plus de 40 ans de dictature et l’application d’une brutale assimilation, les Berbères de Libye peuvent enfin utiliser une langue jusqu’alors confinée dans les maisons, » reporte la chaîne basque ETB. L’ouverture de l’école s’est faite à Yefren, ville berbère des Banou Ifren.

« L’interdiction de Tamazight est levée et les enfants de Libye parlent et chantent mais aujourd’hui dans leur langue maternelle, » reporte la même chaîne.

Pour rappel , comme pour l’ensemble des villes berbères, les habitants du Nefoussa se sont ralliés très tôt à la révolte libyenne. La ville est une première fois libérée le 6 avril 2011 à l’aide des habitants voisins des villes de Nalut et Zintan, puis assiégée et bombardée par les troupes pro-Khadafi jusqu’à début juin, date à laquelle les rebelles brisent le siège.

cc
SIWEL081606 SEPT11

Partager ceci...