Libération de tous les militants du MAK séquestrés par la police coloniale algérienne

TIZI WEZZU (SIWEL) — Tous les militants souverainistes kabyles du MAK et les citoyens séquestrés depuis ce mardi matin par la police coloniale algérienne viennent de retrouver la liberté.

Plusieurs arrestations de citoyens et militants du MAK ont eu lieu ce mardi 03 avril 2018 à Tizi Wezzu lors du rassemblement prévu devant le Tribunal de Tizi-Wezzu pour exiger la libération des prisonniers politiques kabyles victimes de l’Algérie coloniale dont le poète Samir Mokrani, l’homme de théâtre Massinissa Ben Alioua et le blogueur Merzoug Touati…

Selon des militants ayant assisté à l’audience devant la cour pénale, le militant du MAK et poète kabyle engagé Samir Mokrani vient d’être condamné à 6 mois de prison ferme, comme il croupissait déjà dans les geôles algériennes depuis le 25/09/2017, ce père de famille sera libéré en fin d’après-midi et retrouvera ses deux petites filles… grâce à grâce à cette mobilisation citoyenne des souverainistes kabyles,

Liste non-exhaustive des militants souverainistes kabyles séquestrés au commissariat central de Tizi-Wezzu :
– Lounes Hamzi, président de la coordination régionale Ouest du MAK
– Zahir Rachedi
– Syfax Mamou
– Ferhat Debiane
– Hocine Okbi
– Massenssen Alymas
– Lezhar Bessadi
– Yacine le Ché
– Akli Derdour
– Nassim Matoub
– Lounes At Si Said
– Salim Boutemeur et un autre militant ont été arrêtés à At Wasif par la police coloniale alors qu’ils se rendaient au rassemblement
– Plusieurs militans de Makuda et Tizi Gheniff

Après la libération du Kabyle chrétien Slimane Bouhafs le 31 mars et du poète kabyle engagé Samir Mokrane ce mardi 03 avril, les militants souverainistes du MAK sont réconfortés dans leur capacité à se mobiliser pour libérer leurs deux autres frères, l’homme de théâtre Massinissa Ben Alioua et le blogueur Merzoug Touati, qui demeurent toujours entre les griffes de l’Algérie coloniale.

at/wbw
SIWEL 031514 AVR 18

Partager ceci...